Andenne : vers une fusion complète

Trois ans après la fusion du Golden-Conti et du First, mais en conservant deux matricules, Andenne basket va opérer une fusion complète des forces vives.

Philippe GILLES
Andenne : vers une fusion complète
Golden Seilles --- Black Star Gembloux ©ÉdA – 30909610272

Il y a trois ans, le Golden Conti et le First décidaient de s'unir dans une fusion pour créer Andenne basket tout en conservant toutefois deux matricules distincts, l'un pour les dames et les jeunes (2187), un autre, bis, pour les messieurs (202187). Aussi une ASBL faîtière couvrait les deux entités. Le temps est désormais venu pour les dirigeants andennais d'opérer une fusion complète. Un et un seul matricule gérera dorénavant les destinées sportives Oursons.

Lors de la fusion en 2013, le choix s'était porté sur deux matricules différents «pour une question de sécurité de trésorerie, confie le président de l'ASBL, Michaël Neureuther et président de la section masculine. Au départ, les choses avaient été instituées ainsi pour ne pas qu'une cellule mette en péril tout l'édifice. Depuis trois ans, nous travaillons main dans la main et chacun est conscient que les deux cellules sont gérées en bon père de famille. Nous travaillons en osmose, l'organigramme existe et nous voulons cette fusion totale, homogène, avec un seul comité. Nous nous réunissons déjà une fois par mois!»

Subsides du plan Basket

L'ex-comité du First Andenne était surtout soucieux «de l'autonomie de son école de jeunes et de sa gestion financière, confirme Luc Vanoverschelde, responsable des jeunes dans l'ASBL et président de la section dames-jeunes. Mais l'évolution est telle et les bénévoles de moins en moins nombreux que cela devenait de plus en plus compliqué de fonctionner avec deux secrétaires, deux trésoriers, etc. Nous y gagnerons à tous points de vue, à commencer par l'aspect fiscal et TVA.»

En outre, le fonctionnement avec deux matricules engendrait aussi des complications administratives, dans les relations avec la fédération et notamment dans les mutations puisqu'un jeune qui montait dans la catégorie des cadets devait en somme changer de club pour passer chez les messieurs. «Puis, il arrivait fréquemment que nous recevions des factures de la fédération pour l'autre matricule et vice-versa. Cette fusion va simplifier les choses sinon que l'AWBB voudrait que l'on réorganise des assemblées générales qui ont déjà été faites il y a trois ans. Nous cherchons un accord avec la fédération pour ne pas y recourir, d'autant que tout doit être prêt pour la fin de ce mois», ajoute Luc Vanoverschelde.

Aussi, l'entité Andenne basket va pouvoir retrouver des forces vives unies «d'autant plus que nous nous décarcassons pour organiser de tas d'activités car nous sommes le seul club de la province qui n'a pas sa buvette. C'est de la folie. Par contre, nous venons d'avoir une bonne nouvelle grâce au plan-basket du ministre Collin. Nous avons reçu une lettre qui nous annonce que des subsides vont nous être versés pour les jeunes. Car c'est bien eux notre dada, aussi bien du côté féminin que masculin.»

Parmi ceux-ci, certains garçons évoluent déjà en P1 et prendront des places soit en R2 ou en R1 si celle-ci se maintient à ce niveau. Comme en dames. Andenne n’a jamais perdu son ADN, désormais, sous un seul matricule.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...