Quel est l’état d’esprit de Gembloux ?

Waterloo - Gembloux (s. 21 h)

O.C.
Th.L.
J.Ma.
Quel est l’état d’esprit de Gembloux ?
basket ball andenne gembloux ©ÉdA – Florent Marot

À quelques jours d'un déplacement délicat à Waterloo, les Couteliers ont appris qu'ils ne participeraient pas aux play-off. Comment les joueurs vont accuser cette décision? Réponse sur le terrain.

«J'ai appris la nouvelle en même temps que mes joueurs et si, sportivement, c'est une désillusion puisque nous étions pratiquement assurés de notre place en play-off, il faut relativiser car si c'était pour monter dans des conditions impossibles, alors il vaut mieux rester en R1 et y refaire une bonne saison», confie le coach, Jacques Grégoire, qui devrait poursuivre la saison prochaine. «En attendant, nous avons une victoire à prendre ce week-end. Nous devons rester motivés jusqu'au bout du championnat et tenter de prendre encore un maximum de victoires. C'est en tout cas le message que je passe à mes joueurs. Nous avons encore des choses à démontrer et je pense au match de la semaine suivante face à Sprimont. Mais, pour être dans les meilleures conditions pour ce match, nous devons avant tout aller gagner à Waterloo, comme nous l'avions fait chez nous (76-58). Ce ne sera pas un déplacement facile car Waterloo affiche quelques très bons résultats. Nous sommes passés par une période un peu plus difficile avec des défaites contre Sainte-Walburge et Andenne notamment mais j'espère que cette période est finie et que nous pourrons finir la saison en boulet de canon. Laissons l'extrasportif de côté et concentrons-nous sur notre basket.»

Andenne - Libramont (d. 16h30)

En quête de régularité

Loin d'être encore sauvé alors qu'il a montré de bons signes de redressement depuis le début du second tour, Andenne doit pourtant déjà penser à la saison prochaine. En pleine restructuration, le club est en train de réfléchir à son futur noyau. «Nous donnons de toute façon la priorité aux joueurs qui sont déjà dans l'équipe, explique le futur coach et assistant actuel Lorenzo Sturam. Nous leur avons exposé le projet et ils doivent donc donner chacun leur accord.» Une réponse est attendue par le club dans le courant de la semaine et on y verra donc alors plus clair.

Mais avant cela, le coach actuel Mike Dekeyser est bien déterminé à sauver le club en R1. Il n'imagine donc pas perdre face à Libramont, équipe qu'il aurait dû battre à l'aller. «On avait vraiment bien travaillé, se souvient le mentor mosan. On avait même pris une dizaine de points d'avance mais on a lâché prise à un moment donné. La faute à un manque d'intelligence dans les moments importants, comme trop souvent et comme à Esneux la semaine dernière.» Une défaite évitable qui pourrait peser lourd dans la balance au final. Mais Andenne ne baisse pas les bras. «Il reste six matches, ils sont tous plus qu'importants. Le grand minimum pour se sauver, c'est de terminer avec un bilan de trois sur six. Je sens qu'on peut le faire, on l'a montré face à Gembloux et Henri-Chapelle. Maintenant, il faut être plus régulier.»

Mariembourg - Henri-Chap. (s. 17h30)

Les Fagnards au Spiroudôme

Week-end spécial pour le club mariembourgeois qui jouera exceptionnellement au Spiroudome. Durant toute l'après-midi, diverses animations auront lieu avec les Barjot Dunkers où il sera possible de s'initier au dunk. «Tout le monde sait que nous avons de bonnes relations avec Éric Somme qui nous a proposé de jouer à Charleroi. Nous avons sauté sur l'occasion pour organiser une journée de propagande pour le basket», souligne l'entraîneur fagnard Pedro Fiévet qui comptabilise déjà deux cars remplis de supporters au départ de Couvin. Concernant la journée, elle commence dès quinze heures avec le match des juniors AWBB face à Anderlecht qui sera suivi par une animation de dunks. Ensuite, place à la R1 face à Henri-Chapelle. «Ça sera forcément une rencontre spéciale pour nous mais également pour notre adversaire. Ce n'est pas tous les jours que l'on joue dans un écrin pareil, note-t-il. À l'extérieur, les Liégeois sont prenables et il reste sur trois défaites en quatre matches notamment face à Andenne et Fleurus. Pourquoi ne pas poursuivre la série?» Surtout qu'au premier tour, Mariembourg a fait jeu égal en première période avant de fléchir en seconde mi-temps à cause de leur traditionnel passage à vide de cinq minutes.

Michaël Marques est de retour dans le groupe, Greg Martin n’est toujours pas à 100% tandis qu’Olivier Balon sera indisponible (blessé).

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...