Belgrade : Beca reste au bercail

Lambusart - Belgrade (s. 20h30)

D.A.
Olivier COLINET
Belgrade : Beca reste au bercail
Belgrade - Neufchâteau 5BASKETBALL) ©EdA - Christophe Béka

«Je préfère parler d'off day, même s'il faut reconnaître que les jeunes du Spirou ont sorti un tout bon match. Ce n'est vraiment pas dans les habitudes de nos gars de se faire dominer à ce point dans tous les compartiments du jeu.» Les chiffres donnent raison à Jean-Pierre Hoornaert. L'équipe première pour laquelle le dirigeant se démène tant n'avait jusqu'à présent jamais concédé un tel écart (91-60). Auparavant, le revers le plus lourd remontait à la première journée, à Ekeren (77-60). Les joueurs de Priels n'avaient d'ailleurs pas démérité et cette défaite avait fait moins mal que celles à Geel (89-75) et contre Kontich (76-85), leurs autres pires résultats. L'USL sera toujours privée de Gonsette (pas de résultats de son épaule avant le 8). Gianni Bastianini a repris l'entraînement. «Il faudra de toute façon redorer notre blason, une réflexion qui vaut pour les deux équipes.»

Belgrade a en effet plié contre Nivelles, en plein renouveau, probablement tardif, depuis que Fabien Muylaert en a repris les rênes. «Nivelles a montré plus d'envie. Nous avions rencontré les gars de la semaine. Trois sont en balance. Cela a certainement joué dans les têtes, reconnaît Pascal Chouli. Courtisé par Fleurus, Selim Beca a annoncé mercredi qu'il restait chez nous. Comme quoi il n'y a pas que l'argent dans la vie. L'ambiance de travail et la convivialité en dehors du travail ont fait la différence. Une excellente nouvelle, qui devrait ramener de la sérénité pour le gros match de samedi.»

Loyers - Spirou Charleroi B (s. 20h45)

Délicat pour le Top 5

Après une semaine de repos dû au match reporté à Willebroek, les Loyersois ont fort à faire en recevant le Spirou Charleroi. Au coude à coude au classement avec dix défaites chacun, Namurois et Carolos peuvent encore viser un Top 5.

Vainqueurs sur le fil au match aller (62-63), les Loyersois espèrent profiter de l’avantage du terrain ainsi que du soutien de leurs supporters pour, à nouveau, prendre le meilleur sur des Spirous revanchards.

«Chez nous, nous perdons d'un point à cause d'une erreur défensive à l'ultime seconde, se rappelle le coach carolo, Jaume Avino. J'espère que nous pourrons prendre notre revanche et, ce, même si Fusek et Lambot seront retenus avec la D1. Même sans eux, nous avons su faire de très bons matches et nous devons continuer sur la lancée de notre succès sur Lambusart. Nous avons déjà dix défaites cette saison, comme sur l'ensemble de la dernière saison, c'est assez.»

«Qu'importe l'équipe qui sera alignée devant nous, nous devons profiter de notre public et de notre terrain pour prendre cette victoire, prévient le coach loyersois, Étienne Louvrier. Surtout, nous allons devoir empêcher nos adversaires d'imprimer le rythme et je pense que, si nous parvenons à dominer le rebond, nous avons de bonnes chances de vaincre. Le Spirou est un rival direct et il faudra s'attendre à une rencontre très ouverte mais, pour cette fin de saison, j'espère que nous aurons les ressources nécessaires pour finir en beauté, maintenant que nous n'avons finalement plus aucune pression puisque nous sommes sauvés et que le titre ne nous concerne pas.»

Avec le retour de Renard, Loyers devrait être au complet.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...