Natoye chute à Rochefort

Le résultat du week-end est sans conteste la défaite (75-74) de Natoye à Rochefort. «Ce succès ne fut pas simple à décrocher, confie le coach rochefortois et… ex-Natoyen, Laurent Costantiello.

G.B.

La preuve: le 61-70 de la 37e . Lors des trois dernières minutes, nous avons bien géré les échanges, ce qui a permis à Romain Degée de lancer un missile victorieux.» «Malgré la défaite, nous avons livré un bon match mais commis trop d’erreurs lors des deux dernières minutes», enchaîne le mentor natoyen, Bastien Gilain. «C’est évidemment une bonne chose, conclut le coach jambois, Frédéric Pilloy Une opération qui peut nous permettre de commettre un petit couac. Ceci dit, nous avons passé sans trop de difficulté le cap d’Andenne.»

Erpent et Maillen retournent en P 2

Face à Tamines, également concerné par la relégation, Maillen a très vite pris du retard au marquoir. Et il ne put jamais le résorber, que du contraire. Cette fois, les carottes sont cuites. «Maillen n'est pas rentré de belle manière dans le match, dit le coach Jean-Jacques Jacobs. Tamines a montré plus d'envie pour décrocher la victoire.Comme il nous a été proposé tardivement de monter en P1, nous n'avons pas eu la possibilité d'effectuer des transferts. De plus, avec une équipe restreinte, j'ai dû faire face à de nombreuses et longues blessures. Pour la saison prochaine rien n'est encore décidé mais, même pour la P2, il faudra un bon effectif.»

Défait à IATA, Erpent rentre donc à la case départ: la P2. Les Erpentois, coachés par leur joueur-capitaine Gilles Debatty, ont été rapidement menés. «Ils ont leur place en P2, explique Jean-Louis Jacobs, parti coaché victorieusement la R2. Cela est notamment dû à un manque de présence aux entraînements et, par la même occasion, d'un physique insuffisant.»