Andenne : « Une équipe digne du Top 6 »

Les «Oursons» sont au-devant d’une quinzaine très compliquée mais, selon le coach, Andenne vaut désormais le Top 6.

T.L.
J.Ma.
Olivier COLINET
Andenne : « Une équipe digne du Top 6 »
Mariembourg - Olympic (Basketball) ©ÉdA – Christophe Béka

Sprimont - Andenne (v. 21 h)

Andenne a montré deux visages dimanche dernier contre l'Atlas Jupille, ce qui lui a coûté la victoire après une première mi-temps où il dominait largement les débats. Et son coach Michaël Dekeyser voulait logiquement que pareille situation ne se répète plus dans le futur. «On en a donc discuté mardi à l'entraînement. Ce n'est en effet pas normal que l'on respecte le plan de match durant les vingt premières minutes puis qu'on ne fasse plus ce que l'on demande ensuite, pour l'une ou l'autre raison. Je ne comprends pas.»

Les Oursons doivent donc apprendre de leurs erreurs surtout qu'ils avaient l'expérience pour eux face à une jeune équipe. Mais même s'ils se sont largement renforcés avec Amisi, ils sont toujours en période d'adaptation. «Les autres joueurs ont encore du mal à s'adapter à lui et, lui a encore du mal à s'adapter à eux, mais c'est normal. Nous corrigeons ces lacunes, il faut du temps, l'équipe travaille et les gars sont volontaires. Ça va finir par payer mais il faut arrêter de se focaliser sur nos grands.»

Pour se relancer, Andenne doit compter sur un calendrier corsé avec le déplacement à Sprimont puis la visite d'Henri-Chapelle. «Ce sont deux semaines difficiles mais je suis sûr que nous pouvons en faire un sur deux, voire prendre les deux matches. Nous n'avions rien à envier à Jupille et j'estime qu'avec Amisi en plus, nous avons une équipe digne du top 6.»

Belleflamme - Mariembourg (v. 21 h)

Fagnards optimistes

Malgré la défaite du week-end passé, l'optimisme est de mise dans les rangs mariembourgeois. «L'entraîneur de Sprimont m'a avoué que c'était une des rares fois que son noyau était au complet pour un match. C'est pour cela que les Liégeois ont effectué le long déplacement alors que l'AWBB avait autorisé les reports de matches. Malheureusement pour nous, nous avons dû affronté des Sprimontois au complet mais ce n'est pas cette rencontre-là que nous devions absolument remporter. Malgré cela, nous sortons une belle prestation, surtout lors de la première période que nous remportons», explique le mentor fagnard, Pedro Fievet.

Ce soir, c'est un déplacement à Belleflamme qui attend ses joueurs. «Au match aller, nous l'avions emporté sans sortir une énorme prestation. Cependant, de l'eau a coulé sous les ponts et les résultats des Liégeois se sont améliorés, ce qui m'étonne un peu, note-t-il. Mais ça reste du 50/50. Nous récupérons Martin, donc je dispose de l'ensemble de mon effectif. Si nous sommes en shoots, ça devrait passer. En tout cas, c'est une rencontre que nous devrons remporter dans l'objectif du maintien. C'est dans nos cordes mais ça reste un match du vendredi, c'est toujours spécial.»

Par ailleurs, la rencontre face à Henri-Chapelle, prévue le samedi 5 mars, se jouera au Spiroudôme à 17h30, en prélude du match des Spirou face à Verviers-Pepinster.

Gembloux - Libramont (s. 19 h)

Gembloux veut confirmer

Si les Couteliers ont renoué avec le succès la semaine dernière à Esneux (68-76), ils veulent absolument confirmer ce week-end chez eux face à Libramont, un match occasionnellement programmé à 19 h.

«Au risque de me répéter c'est encore une fois un match piège qui nous attend, prévient le coach gembloutois Jacques Grégoire. Bien que nous nous soyons imposés en Ardenne (68-82), Libramont est une équipe qui a signé quelques gros résultats, notamment en battant l'Atlas Jupille et deux fois Sprimont, deux adversaires face à qui nous avons été battus. Quand on regarde les stats de Libramont, on constate aussi que c'est une équipe qui gagne autant à l'extérieur que chez elle. De plus, ces Luxembourgeois sont toujours en bonne position pour accrocher les play-off. C'est également notre objectif et nous aimerions nous rassurer au plus vite.»

Le match de la semaine dernière à Esneux a redonné confiance au groupe. «J'ai retrouvé la mentalité que nous avions affichée en début de saison. Défensivement, nous avons été beaucoup plus hargneux. Nous ne sommes pas la meilleure défense de la série pour rien et nous nous devons de le justifier. Ce dernier match me pousse à l'optimisme d'autant que, pour la première fois cette saison, nous devrions être au complet. Il est important de gagner ce match sous peine de voir nos rivaux se rapprocher encore un peu plus au classement. À la maison nous nous devons de nous imposer.»

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...