Rochefort - Mariembourg à rejouer

Malgré leur succès à Rochefort en division 2 B, un forfait avait été infligé aux Fagnards de Mariembourg B pour avoir inscrit, sur la feuille, le nom d’un délégué… qui n’est jamais arrivé au match.

P.Gs
Rochefort - Mariembourg à rejouer
Basket-ball P2 : Fraire - Mariembourg B (20-12-2014) ©ÉdA – Frédéric de Laminne

«Si j’avais su qu’il n’arriverait jamais, j’aurais sacrifié un joueur pour cette fonction, dit le coach Michaël Marques. Le match s’est déroulé dans de bonnes conditions, sans incident et c’est à la fin du match que l’arbitre (A. Vanloo) a barré le nom de notre délégué sur la feuille.» «Oui, c’est sous la pression de Rochefort à la fin du match que nous avons acté le manque de délégué, dit le second arbitre Debisschop, mais nous avions pris la décision de le jouer.»

«En effet, il n'y avait aucun représentant de Mariembourg pour accompagner l'équipe. La table a d'ailleurs été assumée par tous Rochefortois, énonce Éric Derenne. Oui, malgré la dureté de cette règle qui débouche sur un forfait, notre secrétaire a fait la remarque au premier arbitre. Il faut reconnaître que sportivement, Rochefort est en difficulté et que nous avons besoin de victoires, notre objectif est de nous maintenir.»

«Nous prenons la décision d'infliger un forfait uniquement au vu de la feuille de match, signifie Guy Henquet, le président du comité provincial. Administrativement, nous avons dix jours pour prendre cette décision.» Mais le conseil judiciaire retient l'erreur d'arbitrage puisque le match n'aurait pas dû être commencé sans délégué. Il retire le forfait et fait rejouer la rencontre dans les six semaines.

Le coach d'Andenne Frédéric Legrand avait refusé la proposition à l'amiable (deux mois ferme) du procureur pour son exclusion lors du match de 2 B contre… Mariembourg. L'arbitre Lempereur lui a infligé deux techniques «et après le match, il a été agressif, impétueux, arrogant et m'a lancé des noms d'oiseaux. Je me suis senti menacé lorsqu'il m'a dit qu'on se reverra.» Legrand réfute toutes ces allégations, «sauf que je l'ai traité de malhonnête. On se reverra, c'est-à-dire ici au conseil de discipline. Oui, j'ai rouspété, oui j'estime que son arbitrage a été partial, oui il a mis un climat délétère dans le match mais je ne vois pas où il a trouvé des insultes.»

Le CJ retient les accusations de partialité et les critiques d’arbitrage et suspend Legrand pour deux mois avec sursis.

Enfin un joueur de P 2 de Loyers accusé d’avoir donné un coup volontaire à un joueur d’Éghezée et absent en séance en décembre était suspendu jusqu’à comparution volontaire. Il avait demandé à comparaître en janvier mais… ne s’est pas présenté. Il est donc toujours privé de basket.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...