Natoye premier tombeur de Boninne

C’est invaincu après treize rencontres que Boninne recevait Natoye.Loin de se douterque cette échéanceleur serait fatale.

Thomas LAMBEAU
Natoye premier tombeur de Boninne
PROFONDEVILLE _ NATOYE (BASKETBALL) ©ÉdA – 203223228314

En gagnant tous ses matches d'au moins une dizaine de points, Boninne n'avait jamais été véritablement poussé dans ses derniers retranchements cette saison. Mais dimanche, Natoye a fait bien mieux que cela. Les Jaunes ont en effet été chercher la prolongation puis la victoire face aux leaders (76-82).

Déçu, le coach namurois David Roussaux était néanmoins beau joueur. «Natoye fait du bon boulot cette saison. Il y a une véritable évolution dans ce groupe qui sera certainement en play-off.»

Seize ans et matures

Car si une équipe pouvait faire tomber Boninne, c'était bien Natoye. La très jeune équipe de Pierre Arts monte en effet en puissance depuis la mi-novembre. Six victoires de rang plus tard, elle a prouvé que sa marge de progression est grande. «On joue avec des filles de seize ans mais elles font preuve d'une maturité exemplaire, explique le coach Pierre Arts. Nous sommes menés de deux points à six secondes de la fin et nous arrachons les prolongations alors que ces jeunes n'ont qu'une dizaine de matches de P1 dans les jambes. Je suis vraiment fier d'elles.»

«Nous devons voir plus loin»

Le coach condrusien avait d’ailleurs prévenu en début de saison qu’il fallait laisser quelques mois à son équipe pour se mettre en route. Et aujourd’hui, les satisfactions sont nombreuses.

«Les douze filles sont importantes. Certaines éclosent maintenant mais d’autres poussent aussi la porte, derrière. C’est peut-être un aboutissement de battre les premières mais le travail est encore long.»

N’empêche, par cette victoire face à Boninne, qu’il sera peut-être le seul à aller chercher cette saison, Natoye prouve qu’il est un sérieux candidat aux play-off.

«Nous devons voir plus loin mais avec l’expérience des deux dernières années, je sais pertinemment qu’il ne faut pas trop calculer. On doit continuer à courir et à se donner à fond à chaque entraînement.»

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...