L’Atlas s’est adapté, pas Andenne

Mariembourg s'est incliné mais Gembloux a gagné.

T.L.
J.Ma.
Olivier COLINET
L’Atlas s’est adapté, pas Andenne
Basket-ball R2 : Andenne - Sprimont ©ÉdA – 203160372071

Andenne 72 - Atlas Jupille 80
17-23, 28-13, 7-14, 20-30.

ANDENNE: Perrier 2, Piedbœuf 3 (1x3), Bertholet 1, Collin 12 (1x3), Absil 3 (1x3), Rousseau 2, Renneson 12 (1x3), Bully 15 (2x3), De Bruyn 4, Amisi 18.

ATLAS JUPILLE: Lesuisse 14, Ferette 13 (3x3), Moureau 4, Vermierdt 2, Guissard 2, Walravens 14, Thiry 5 (1x3), Waonry 2, Lhoest 3, Szabo 3 (1x3), Dispa 17.

En confiance après sa victoire à Fleurus et l’arrivée d’Amisi à la trêve, Andenne a peut-être trop vite cru qu’il pouvait doubler la mise en 2016.

Les Oursons ont ainsi outrageusement dominé la première mi-temps dès la montée au jeu d'Amisi après sept minutes de jeu. Comme à Fleurus, Michaël Dekeyser avait en effet décidé de commencer sans poste 5, mais avec Bertholet et Bully en dessous. Les jeunes de l'Atlas profitaient donc de leur vitesse jusqu'à la montée des deux tours andennaises que sont Renneson et surtout Amisi donc.

La donne a alors changé. Andenne trouvait très facilement Amisi qui empilait douze points en six minutes de jeu et pesait au rebond offensif. À la pause, Andenne avait pris l’option (45-36) grâce à ses pivots (16 points pour Amisi, 10 pour Renneson).

Mais il fallait s’attendre à une réaction de l’expérimenté coach liégeois Yvan Fassotte. En déficit de taille, les jeunes de l’Atlas ont effectué une prise à deux sur un Amisi complètement muselé. Et au lieu de s’adapter, Andenne a continué à forcer les passes vers l’intérieur. La sanction ne s’est pas fait attendre. Les Andennais ne marquaient que deux paniers de plein jeu dans le troisième quart-temps et ne profitaient pas des problèmes de fautes des visiteurs.

Imprécis, notamment aux lancers francs, ils laissaient filer la victoire.

Mariembourg 63 - Sprimont 79 : Mauvaise opération des Fagnards
20-18, 15-20, 15-23, 13-18.

MARIEMBOURG: Fiévet 14, Marques 13 (2x3), Giltaire 11 (1x3), Balon 9, Similia 5 (1x3), T. Pignon 11.

À la surprise quasi générale, les Liégeois ont effectué le long déplacement en Fagne malgré les conditions climatiques.

Cependant, cela n’empêche pas les joueurs à Pedro Fievet de prendre les devants dans le premier quart-temps (20-18). Du côté sprimontois, les rotations commencent à produire leurs effets face à un effectif mariembourgeois très limité par l’absence de Greg Martin.

En deuxième période, la fatigue se fait ressentir au sein de la phalange visitée tandis que le rouleau compresseur liégeois continue sur sa lancée et creuse de plus en plus l’écart.

Au final, les Fagnards s'inclinent 63-79 face à la meilleure équipe de la série qui fut tout simplement trop forte. Ils réalisent la mauvaise opération du week-end compte tenu de la victoire de Fleurus face à Waterloo.

Esneux 76 - Gembloux 88 : Gembloux se reprend
21-26, 19-17, 22-21, 14-24.

GEMBLOUX : Recko 15 (5x3), Ramelot 5 (1x3), Zegbe 2, Meirlaen 5, Seki-Kandi 24 (1x3), Deheneffe 11 (1x3), Dekeyser 10, Goffaux 4, Thiry 12.

Face à une des meilleures attaques de la série, les Couteliers donnent le change dès les premières minutes avec un duel dans le match entre les deux meneurs, Doukmani pour Esneux (22 points) et Seki-Kandi pour Gembloux (24 points): 21-26 à la 10e . L'écart est minime mais les visiteurs parviennent toutefois à le préserver jusqu'au repos: 40-43.

Gembloux poursuit la course en tête après la pause mais Esneux reste menaçant et, seuls, deux points séparent les deux équipes à la demi-heure: 62-64. Les visiteurs durcissent leur défense dans le dernier quart-temps et non contents de limiter leurs adversaires, Recko réussit un trois sur trois à distance, permettant ainsi à son équipe d’enfin se détacher pour finalement décrocher la victoire: 76-88.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...