Défait à Maillen, Erpent s’enlise encore plus

Le match de la mort entre les Maillenois de Jean-Jacques Jacobs et les Erpentois de son frère Jean-Louis est revenu aux premiers cités (56-51).

G.B.
Défait à Maillen, Erpent s’enlise encore plus
Basket P 1 MM Sombreffe - tamines Photos ©ÉdA – 30752893513

«Lors de la première période, nous avons présenté une grosse défense (39-24), confie le mentor assessois. Dès la reprise, nous nous attendions à un réveil de notre adversaire, ce qui fut de mise (45-42, 30e ). Grâce à nos pertes de balles, Erpent est revenu à 45-45. Nous avons alors réagi et nous l’avons empêché de passer devant.» «Mes joueurs ont livré une première période de m… en étant notamment très peu à leur affaire en défense, réplique Jean-Louis Jacobs. Dès la reprise, notre zone-press a gêné Maillen. Mais lorsque nous sommes revenus à 45-45 nous n’avons pu poursuivre si bien qu’on ne mérite pas de gagner.»

Toujours dans la seconde moitié du classement, Tamines s'est imposé chez son voisin sombreffois (60-68). «Nous avons mis souvent Sombreffe en difficulté grâce à notre grosse défense, explique le coach taminois Philippe Hautem. Cette fois, nous avons joué avec nos tripes. Cela fait plaisir surtout contre une équipe qui était juste devant nous au classement.» «On aurait pu assister à un autre match, enchaîne le mentor sombreffois Raphaël Linet, si nous n'avions pas laissé jouer notre adversaire. Mais nous avons constamment couru après le score. Sombreffe n'a pas joué à son niveau. C'est dommage de perdre à domicile face à une équipe à notre portée. Comment voulez-vous arriver à meilleur résultat lorsqu'on donne un cadeau à l'adversaire.»

Alors que Rochefort et Andenne prenaient la mesure de IATA et de Profondeville, Faulx échouait de peu face à Natoye (79-87). «Comme nous avions été mauvais avant la pause, livre le coach de Faulx, Philippe Gasia, et que mes joueurs ont bien réagi après, j'estime que cette défaite est honorable.»

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...