La Fédération russe reconnaît « avoir un problème avec le dopage »

Cette déclaration de Mikhail Butov, faite à la BBC, tranche avec la position officielle des autorités russes jusque-là.

La Fédération russe reconnaît « avoir un problème avec le dopage »

«Nous avons un problème avec le dopage», a reconnu mercredi le secrétaire général de la Fédération russe d’athlétisme, qui estime toutefois qu’une suspension des compétitions ne serait «pas une bonne solution».

Mardi, un porte-parole du Kremlin avait assuré que les accusations de dopage organisé portées par un rapport de l’Agence mondiale antidopage (AMA) étaient «infondées».

Mercredi, le ministre des Sports Vitali Moutko a ajouté qu’une suspension de la Russie des JO-2016 viserait à se débarrasser d’un «concurrent important» et à «souiller l’image» du pays.

La voix de Mica Butov est importante puisqu’il est l’un des 27 élus du Conseil de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) qui doivent décider vendredi d’une éventuelle suspension de la Russie de toute compétition, dont les JO-2016 de Rio.

«Nous avons conscience du problème que nous avons. Nous avons un problème avec le dopage», affirmé M. Butov à la BBC, ajoutant que ces accusations n’étaient «pas une nouveauté pour tout le monde».

«Placer en isolement n’importe quelle fédération n’est pas une bonne solution», a-t-il toutefois estimé. Selon lui, une suspension «pénaliserait nos athlètes propres et pas nos athlètes qui posent problème».

Il a aussi souligné que la Russie était en train de «changer la mentalité» de ses entraîneurs.

© 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.