Le mérite sportif pour les Belgian Tornados: « La récompense de notre longévité »

Le 17 décembre, c’est le prince Laurent lui-même qui devrait remettrele trophée du mérite sportif national aux Belgian Tornados.

David LEHAIRE
Le mérite sportif pour les Belgian Tornados: « La récompense de notre longévité »
CZECH REPUBLIC PRAHA ATHLETICS EUROPEAN INDOOR SUNDAY ©BELGA

«Si j’attendais cette récompense ou pas? Je dois vous avouer que je n’y pensais même pas. Si je n’avais pas jeté un œil sur mon portable parce que mon papa m’appelait, je ne l’aurais peut-être appris que dans la soirée. Je faisais tout à fait autre chose quand il m’a félicité. Je ne savais pas pour quelles raisons. Je lui ai même demandé de quel prix il s’agissait.»

Contacté hier en début d'après-midi, Kevin Borlée a, donc, appris, par hasard, que l'équipe nationale masculine du 4 x 400 m succédait à Daniel Van Buyten au rang de mérite sportif national. Ce prix, on ne peut le recevoir qu'une fois durant sa carrière et il est décerné par un jury composé de quinze membres très prestigieux, dont Eddy Merckx et Jacques Rogge. «On a réalisé une très grande année 2015 (voir ci-contre) mais c'est le trophée de notre longévité. Ce relais est au sommet mondial depuis 2008 et, aujourd'hui, c'est une récompense collective. Cela me fait très plaisir pour les jeunes, Dylan, Julien (Watrin) et Robin (Vanderbemden) mais aussi pour toutes les personnes qui participent à ce projet depuis le début.»

«Les tennismen ou Vandoorne l’auraient mérité aussi»

Kevin Borlée estime que d'autres sportifs auraient tout autant mérité cette «énorme reconnaissance». «Hazard a été élu meilleur joueur de Premier League. De Bruyne joue à un niveau incroyable. Nos tennismen réalisent un exploit gigantesque en allant en finale de la Coupe Davis (NDLR: du 17 au 29/11 contre la Grande-Bretagne). Mais mon coup de cœur va à Stoffel Vandoorne. Il est champion du monde dans l'an antichambre de la F1. C'est juste dingue!»

À 27 ans, le jumeau de Jonathan gagne, en fait, ce trophée pour la… 2e fois de sa carrière, après 2011 et sa médaille de bronze sur 400 m aux Mondiaux de Daegu. Une seule autre sportive avait eu cet honneur: Kim Gevaert, sacrée individuellement en 2006 et avec le 4x100m douze mois plus tard. «Il est évident que cela me procure une grande fierté. Il y a quatre ans, je ne m'imaginais pas revivre ça, évidemment.»