Et à la fin, c’est toujo urs Usain Bolt qui gagne

Et un nouveau doublé mondial pour le Jamaïcain, qui a gagné plus facilement sur 200 mètres que sur l’hectomètre!

David Lehaire

Forever faster. Toujours plus vite! Ces paroles pourraient sortir de la bouche d’Usain Bolt. Mais il n’a pas besoin, au soir d’un nouveau triomphe, de les prononcer. Elles sont inscrites en noir sur son t-shirt jaune fluo. Une bonne heure plus tôt, le maître a encore donné la leçon à l’insolent contestataire qu’il avait déjà remis à sa place le lundi.

Mais là, ils semblent être devenus les meilleurs amis du monde. Blagueur et taquin, Justin Gatlin laisse apparaître une facette de lui que l'on n'imagine pas au premier abord. Ils avaient déjà taillé une bavette ensemble, assis sur un banc, quelques instants après que le verdict soit tombé. «Vous pensiez quoi? Que nous étions des ennemis? Je n'ai rien contre Usain, lance l'Américain, de sa voix fluette. Sur la piste, nous voulons tous les deux gagner et cette rivalité nous pousse vers le haut.» «Justin parle beaucoup avant les courses. Après, il est tout confus et veut devenir mon ami», rigole Bolt.

Hier, le Jamaïcain s'est emparé de son 4e titre mondial d'affilée sur 200m. Une distance sur laquelle il n'a plus été devancé en grands championnats depuis sa médaille d'argent aux Mondiaux 2007. «Avoir reconduit mon titre sur 100 et 200 est d'autant plus significatif pour moi que ma saison, comme vous le savez, a été très compliquée.»

Tous les deux au Van Damme

Hier, l'homme aux 12 médailles mondiales s'est imposé plus facilement que lundi. «Ma victoire sur 100m avait augmenté ma confiance. Néanmoins, quand j'ai pris le départ des séries du 200m, je me sentais très fatigué. Ce n'est qu'après la demi-finale que j'ai retrouvé toutes mes sensations. Pour m'imposer ce soir, il était primordial que je sois en tête après 150 mètres. J'ai pris un très bon départ et, quand j'ai vu que j'étais en tête à la sortie du virage, je me suis dit qu'il fallait tenir.» Ce qu'il a fait, Gatlin devant se contenter, une fois de plus, de la deuxième place. «Je sais qu'Usain n'a pas beaucoup couru cette saison mais terminer derrière lui aujourd'hui n'est pas décourageant pour moi. C'est un grand champion qui a su être prêt au bon moment.»

Ce triomphe fait déjà le buzz sur la toile. La faute à ce cameraman qui a perdu l'équilibre sur son segway et a renversé la star pendant son tour d'honneur. «Je ne l'ai pas du tout vu venir. J'ai quelques petites coupures mais rien de grave. Il s'est excusé et je suis allé prendre de ses nouvelles parce que je pensais qu'il était tombé sur la tête. Ce doit être Justin qui l'avait payé pour me faire tomber…» «Ben alors, je vais lui demander qu'il me rende mon argent», rétorque le New-Yorkais qui se montre beaucoup plus sérieux quand quelqu'un aborde le thème qui le fâche. «Je ne peux pas changer l'opinion des gens. Moi, je sais juste que je suis un compétiteur.»

Les deux hommes seront sans aucun doute les favoris au titre olympique, dans un an à Rio. «Après, je déciderai si je continue encore un an ou pas», conclut Bolt, qui a confirmé sa présence sur 200m au Mémorial Van Damme. Gatlin, de son côté, courra le 100m.