Comment Djokovic s’est mis le public français dans la poche (Vidéo)

Sa belle finale de l’an dernier l’avait déjà aidé à conquérir le public de Roland Garros. Rien de tel que de s’exprimer dans la langue de Voltaire sur le court central pour enfoncer le clou.

B.D.

Après sa victoire au 1er tour contre Jarkko Nieminen, Novak Djokovic a dévoilé une certaine aisance pour parler en français. Et pas juste quelques mots du style «J'adore la France». Non, le Serbe, N.1 mondial, s'est exprimé durant trois minutes au micro de l'ancien tennisman Cédric Pioline, reconverti en reporter bord de terrain pour France Télévisions.

«Djoko» a d’abord pris soin de remercier le public du court Philippe Chatrier pour son soutien l’an dernier lors de sa finale perdue contre Rafael Nadal. Dans un français approximatif mais l’effort est louable. «Pardon pas répondre de ton question mais je suis juste toujours émotionné quand je retourne ici», a-t-il dit. «Je suis très excité de parler français. C’est ma leçon aujourd’hui. Mon professeur j’espère que dire que j’étais bien, que j’étais bon. Quelle est ton question?»

Et quand Pioline s’aventure un peu trop loin dans les méandres de notre langue en évoquant un «cocktail de concentration et de relaxation», Djokovic répond, hilare: «Cocktail… Ça va, Cédric? Tu penses à quelques cocktails?» Moment sympa et belle opération séduction.