Une deuxième édition plus étoffée

Les Floreffois Benoît Dautreppe et Fabrice Étienne ont bien mesuré leurs efforts, pour remporter l’épreuve de la police jemeppoise.

Une deuxième édition plus étoffée
Run-Bike Police ©EdA

Si la pluie était tombée abondamment durant la nuit, elle avait cessé au moment où les 70 équipes de policiers, d’élèves de l’académie (33 duos), de pompiers et de civils ont pris le départ de l’épreuve. Dont le parcours empruntait surtout des chemins dans les champs et des sentiers dans les bois, notamment celui qui grimpait sur le flanc de la grotte de l’homme de Spy. De l’avis des concurrents, c’était assez gras. Boues, glissades et flaques d’eau furent donc au menu, rendant difficile la mobilité, tant à pied (le choix des chaussures posait question), que sur le vélo. Ce qui n’a pas empêché les acteurs, et actrices, de se livrer à fond.

Après un premier kilomètre couvert uniquement par un coureur à pied, au relais avec l’équipier à vélo, Fabrice Étienne et Benoît Dautreppe quittaient déjà le complexe sportif en tête, pour se lancer dans les premières difficultés. À peu de distance, se trouvaient d’autres bons spécialistes du triathlon: Romain Denis et Luc Delwiche qui, lancés aux basques des meneurs, créaient un gros écart avec la masse des autres concurrents.

Deux policiers sortaient du groupe, avant d’attaquer la partie la plus corsée, mais n’allaient pas pouvoir résister. En effet, plusieurs duos étaient à la lutte derrière et c’est le vainqueur de l’an dernier, Olivier Lange, associé à Dany Thoron, qui parvenait à se dégager.

À l’avant, faisant parler leur expérience de vétérans, Étienne et Dautreppe ne laissèrent que de minces espoirs à leurs rivaux et justifiaient ainsi leurs possibilités exprimées au départ.

À l’arrivée, Olivier Lange et Dany Thoron, qui avaient tardé à trouver la bonne cohésion, étaient très étonnés d’être sur le podium. En effet, vu l’écart avec le duo de tête, comment savoir si d’autres tandems n’étaient pas intercalés?

Car tous les concurrents se sont donnés à fond de bout en bout. Et notamment un duo féminin qui a montré beaucoup de pugnacité et de complicité, Amandine Nicolas et Françoise Evrard, premier de la catégorie. Alors que c’est au finish (avec 8" d’avance) que Nadine Piot et Marc Denis précédèrent Françoise Seny et Michaël Dupont.