Cédric Mathieux et les Del Forno devant

Cette épreuve à but caritatif a confirméson succès, avec plus de 400 participants pour deux courses exigeantes.

Sous un soleil éclatant et dans des conditions idéales, cette organisation au profit de l’ASBL «Envolez-moi», qui s’intéresse aux enfants autistes en libérant les parents quelques heures, a attiré beaucoup de monde à Maillen. Non seulement pour disputer les courses, mais aussi pour collaborer à leur bon déroulement, en aidant particulièrement Michel Lecomte et l’équipe de la régie sportive d’Assesse, Caroline Lecomte et Pierre Dubois et leurs proches.

«D’une crête à l’autre», cela sous-entend que les parcours présentent de belles dénivellations. Et comme on est dans une région rurale, les chemins et sentiers empruntés sont majoritairement «hors macadam», et par conséquent légèrement boueux.

Une course pour les enfants a déjà réuni 46 garçons et filles, pour effectuer 1 000 m en deux tours du complexe sportif. Avec des espoirs de l’Arch en évidence, Clément Labar profitant d’une chute de son copain Arnaud Masschaele pour l’emporter plus facilement, alors que c’est de justesse qu’Élona Francotte précéda Zélie Fiasse chez les filles.

Il s’est méfié de Kempinaire

Le Namurois Cédric Mathieux s'est fait un nom dans les joggings en peu de mois et son palmarès comprend déjà plusieurs victoires. Il en compte une de plus depuis ce samedi, sur un genre de parcours qu'il affectionne, vallonné et avec des relances. «Je me suis quand même méfié de Julien Kempinaire, vainqueur la semaine précédente à Havelange, ce qui démontre sa grande forme actuelle.» Et, en effet, c'est ce dernier qui s'est positionné en second, derrière le coureur de Suarlée, mais quand même relégué à bonne distance. Les écarts creusés entre les dix premiers étaient assez représentatifs des difficultés rencontrées. Les places étaient acquises bien avant de rejoindre l'arrivée, où l'on pointa, pour compléter le podium, le Cinacien Vincent Del Forno, qui avait disputé la veille le jogging nocturne de Rienne (comme ses frères, dont Pierre, qui s'imposa sur les 5 km).

Derrière le triathlète Cyprien Dion, on trouvait un «revenant», le vétéran 2 Bernard Simonet, qui a conservé une belle condition, pour prendre la 5e place, devant l’ex-cycliste de Flawinne Olivier Poppe, dont la reconversion permet d’espérer de beaux jours. Après une longue absence pour blessures, Martin Braquet intégra le top-dix, comme premier espoir. Chez les dames, c’est Florence Goffinet qui rallia en premier l’arrivée, à 10' du vainqueur et avec 2' d’avance sur Anne Dieudonné, aînée première année.

La veille à Rienne avec ses frères, Pierre Del Forno s’est imposé sur les 5 km, avec une bonne minute de moins que Gilles Vanackère, un des plus âgés chez les espoirs. Suivirent le vétéran Émile Dubuc, les très jeunes Sacha Wauthelet et Samuel Del Forno. Pauline Gemine se classa première dame, devant Anne Romedenne et la très jeune Maïlys Alexis.