Les revenants Kempinaire et Colson

Les organisateurs du jogging d’Havelange ont le sourire. Plus de 500 joggeurs ont fait le déplacement. Et la bagarre y fut de toute beauté.

Laura VANDORMAEL
Les revenants Kempinaire et Colson
Divers_201410131234_56976471.jpg

Samedi soir, à Havelange, les fidèles du challenge condrusien et autres amateurs de parcours privilégiant les sentiers à travers bois ont répondu une nouvelle fois présents à l’appel de Denis Pirsoul et ses bénévoles. À ce jour, les «Tîdjes d’Havlondje» reste une des courses les plus populaires du challenge condrusien. En effet, le hall omnisports a vu défiler plus de cinq cents fanas de la course à pied, faisant encore mieux que lors de l’édition 2013. Les organisateurs pouvaient donc être contents de ce beau succès.

Cette course a également été une réussite au niveau du suspens sur l'épreuve des 11,70 kilomètres. Au sein du trio de tête, on apercevait, à huit cents mètres de la ligne d'arrivée, trois régionaux et habitués du condrusien: Paul Rulot, troisième, Stéphane Colson, deuxième, et Julien Kempinaire, le vainqueur. Cela faisait quelques semaines que ce dernier se faisait discret sur les courses régionales. «Je suis plus performant lorsque l'hiver arrive. Je suis plus en forme lorsqu'il fait froid», confiait-il, à l'aise sous la pluie qui s'est invitée une fois le départ donné.

Sur un tracé boueux, Éric Van Den Blink a lancé les hostilités en s'envolant en tête de la course comme un boulet de canon, avant d'être rejoint au septième kilomètre par Stéphane Colson. Celui-ci était ensuite rejoint par Julien Kempinaire. Ils ont fait la course ensemble jusque dans la dernière côte où la victoire finale s'est jouée. «Julien a attaqué et j'ai été incapable de le suivre», explique Stéphane Colson.

Si la première place lui échappe de peu, le leader actuel du challenge en vétéran 1 affichait un sourire rayonnant à l'arrivée. «Il s'agit de ma plus belle course depuis cinq ans. Dommage de ne pas suivre dans les six cents derniers mètres. Mais je suis très content car les sensations reviennent», ajoute-t-il.

Même satisfaction de la part du vainqueur, Julien Kempinaire. «Stéphane était très fort sur le plat où il revenait chaque fois avant que je ne reprenne quelques mètres d'avance dans les côtes. Je suis tombé face à de bons coureurs et je suis donc très content d'avoir décroché cette victoire. Je ne gagne pas beaucoup de courses!»