Le floorball sort de l’école et s’émancipe (vidéo)

Plus connu sous le nom d’unihockey, le floorball est un sport à part entière. Ludique et intense, il ne demande qu’à se développer.

Vincent Blouard

Sans doute avez-vous déjà expérimenté l’«unihoc», ce sport d’intérieur bien connu des étudiants en journées sportives. Rappelez-vous: deux petits buts, deux équipes, des sticks et une balle à trous en plastique. Ça vous revient? Très bien.

Désormais, ne dites plus unihockey mais bien floorball, le nom officiel de la discipline née il y a une trentaine d'années. «Ce sport, fort développé dans les pays de l'Est, a été adapté par des joueurs de hockey sur glace, précise Grégory Doumont, président du club des Redskins Gembloux. Et dans les années nonante, il a pris un aspect pédagogique grâce aux professeurs de sports qui souhaitaient varier les branches enseignées.»

Au-delà de l'amusement, le floorball est devenu un sport à part entière. «On profite évidemment de l'élan venant des bons résultats de nos équipes nationales de hockey sur gazon, reconnaît Grégory. Et l'avantage par rapport au football ou au basket, c'est que même si on n'y a jamais joué à 20 ans, cela s'apprend relativement vite. Les règles sont assez simples et contrairement au hockey, le jeu au pied n'est pas systématiquement sanctionné et il y a peu de temps d'arrêts.»

Cela offre un jeu intense, fluide et un spectacle permanent. Nous avons pu le constater lors de notre visite à l'entraînement gembloutois. «Physiquement, il faut suivre, sourit le président-joueur. Heureusement, les changements sont illimités et généralement, on tourne toutes les deux minutes.» Sportivement, les premiers objectifs sont fixés pour le club gembloutois: un Top 4 et une lutte éventuelle pour monter en D2 (voir ci-dessous).

Pourquoi le floorball?

«Ah ça, c'est une bonne question, sourit Grégory. En fait, mes deux frères jouaient à Auvelais et ont souhaité changer d'air. Personnellement, j'ai pratiqué le football quelques années et je voulais me remettre au sport. On s'est alors lancé le défi de créer un club dans la région. Un club qu'on souhaite implanter dans la durée et axer autour d'un projet sportivo-éducatif, notamment avec des équipes de jeunes.» Un partenariat avec l'Athénée de Gembloux, lieu d'entraînement de l'équipe, est sur le point d'être établi. «Nous n'en sommes qu'à notre première année d'existence mais ce ne sont pas les idées qui manquent.» Le 26 novembre, les Redskins organiseront un tournoi en collaboration avec l'ASEUS (Association Sportive de l'Enseignement Universitaire et Supérieur). Le but prochain est de recruter de nouveaux membres. À moyen terme, il est de proposer un championnat universitaire.

Si la dextérité avec le stick, le sport collectif et la bonne humeur vous plaisent, vous serez les bienvenus(e)s chez les «orangés». Et ne vous fiez pas au blason d'Indien, il ne doit effrayer que l'adversaire… «On l'a imaginé nous-mêmes. On cherchait quelque chose qui allie le mental de combattant, le respect et l'esprit d'équipe, de tribu. Il représente bien la philosophie du floorball.»

Des spécificités face au hockey

Le floorball se joue à six contre six (cinq joueurs et un gardien). Le terrain mesure 40 mètres de long sur 20 de large.

Les deux buts sont distants de 36 mètres, de sorte que, comme au hockey sur glace, les joueurs puissent en faire le tour. Le terrain est entouré d'une bande de 50 centimètres de haut, appelée «rink», qui permet à la balle de ricocher et de rarement sortir des limites. Le gardien est le seul joueur à ne pas posséder de crosse ou stick. La victoire vaut deux points, le nul un point. Un match dure trois périodes de vingt minutes sans arrêt chrono, sauf dans les trois dernières minutes du dernier tiers-temps. L'utilisation du pied pour contrôler ou diriger la balle n'est pas interdite. Les schémas tactiques habituels sont le 2-2-1 ou le 2-1-2.

EN Quelques chiffres | Create Infographics

Intéressé par la découverte du floorball ? Le club de Gembloux vous accueillera volontiers. L’affiliation annuelle coûte environ 200 €. Pour les adultes, deux entraînements par semaines sont prévus. Infos et contact : Grégory Doumont, président du Gembloux Floorball Club 0487/522.521 ou gemblouxfloorballclub@gmail.com.

Sur le même sujet