Snijers de retour à Dinant

Même si Hansen devrait démarrer en tant que favori, la bagarre pour le podium en D4 ou les victoires en D123 et historiques seront intenses.

Alexandre PEETERS

Une nouvelle fois, le Rallye des Ardennes a fait le plein d’engagés puisqu’on devrait y compter 170 concurrents ce dimanche, y compris une vingtaine d’historiques. Le somptueux parcours de la région de Dinant suffit à attirer la grande foule. Cette année, les concurrents débuteront à Falmagne qui reprend une belle partie de portions connues. C’est ensuite vers Houyet que se rendront les concurrents avant la première assistance de Wanlin. La première show (parcours en boucles) sera Chevetogne avec une nouvelle boucle et arrivée. Cap ensuite l’autre show de Leignon (identique à 2012) avant de terminer par Gendron (partie déjà empruntée entre les épingles et le décomposé de Noisy mais seulement emprunté à deux reprises). L’arrivée ne sera célébrée qu’à 19h10 au podium final. Côté plateau cette fois, 2014 s’annonce comme un excellent cru. Si la division 4 ne compte que l’unique mais superbe WRC de Lionel Hansen, les montures performantes ne manquent pas. Parmi les puissantes propulsions de Patrick Snijers et Francis Lejeune et les meilleures 4 roues motrices de Dominique Jullien et Olivier Collard, les outsiders sont très nombreux avec Jordan Scaillet, de retour en BMW, Steve Zimmer et Stéphane Boelens sur la M3 ex-Sacré côté propulsion. En 4x4, Laurent Léonard, Benoit Allart, Frédéric Jamoulle, Olivier Martin, Laurent Benoit, Vincent Vertommen et Geoffroy Defays se déchaîneront pour le top 10. Dans celui-ci, on pourrait peut-être retrouver la première traction de Serge Minet, Guillaume de Mevius, Pieter Jan Cracco ou encore David Drieskens en Fiesta R200.

En pneus de tourisme (divisions 1-2-3), les pronostics sont une nouvelle fois difficiles. Sans soucis, Laurent Mottet a prouvé à Hannut être en mesure de jouer la victoire. Non loin, Julien Delleuse n’était pas loin, comme Eddy Marique, qui seront bien rejoints cette fois par Steve Rousselet (Astra ex-Bosseloir) ou encore Frédéric François sur une Corsa évoluée. Du côté des Renault, on retrouvera Vincent Bouchat et le local Nicolas Marichal. À domicile, Christophe Doeran (sur la 206 RC mise au point par Wilkin) et Yohan Burlet (sur la terrible 306 que Wilkin conduisait l’an passé) pourraient bien en surprendre plus d’un. Quoi qu’il en soit, il ne faudra pas oublier Christophe Verstaen, Bruno Blaise (sur la Corsa de Jean-François Bouché), Philippe Castremanne et Brion, Matthieu Louis ou encore Stéphane Spiertz pour ne citer qu’eux.

Les Escort face à «Vande»

Les Ardennes ont également la côte en historique et Jean-Pierre Van de Wauwer aura fort à faire face aux excellents Christophe Demortier et Pascal Regnier en Escort. Très à l’aise en national, le Néerlandophone Tobi Vandenberghe apprécie l’épreuve et pourrait ne pas être loin au même titre que Christophe Kerkhove, Frédéric Legendre, Tony Kevers ou encore Denis Gravy. Les régionaux Jean-Marc Becker, Tony Lattaque, Jean-Pierre Ansiaux Jérémy Gatez ou encore Thom Louka assureront le spectacle avec leurs originales montures.