Seraing vers un retour en D2 via Boussu Dour

Chamboulement en vue dans le foot wallon: Seraing serait de plus en plus proche de retrouver un club dans l’antichambre de l’élite via le rachat du matricule de Boussu-Dour.

B. DAR.,R.V.
Seraing vers un retour en D2 via Boussu Dour
Waremme - Seraing (foot P1) ©EdA

Disparu de la D1 en 1996 après son absorbtion par le Standard de Liège, le club de Seraing a depuis lors continué à vivre, avec un autre matricule, dans les divisions inférieures. Aujourd’hui 3e en P1, le club du stade du Pairay est propriété depuis plusieurs mois de Bernard Serin, patron de l’entreprise sidérurgique CMI et président du FC Metz, où Dominique D’Onofrio (ex-Standard) est directeur sportif.

Soucieuse de ramener le club de la banlieue liégeoise à un échelon supérieur, la direction a entrepris des contacts avec des clubs comme Verviers (D3B) et le Royal Boussu Dour Borinage (10e de D2). Et il semble que cette dernière piste soit la bonne. Selon Sudpresse, une réunion tenue mercredi soir entre les dirigeants des deux clubs a abouti à un accord. Seraing devrait donc reprendre le matricule du RBDB (ex-Francs Borains), en proie à des soucis de trésorerie depuis plusieurs mois, et évoluer en D2 dès la saison prochaine, si le club assure son maintien évidemment. À confirmer sous peu sans doute.

MISE A JOUR | "Rien n'est fait"
Le président de Seraing a tenu à calmer le jeu ce vendredi: "Rien n'est fait, nous discutons aussi avec d'autres clubs", a dit Mario Franchi. "Par contre, le nouveau club jouera au Pairay. On cèdera donc notre matricule de la P1", précise-t-il. "Notre priorité est de trouver un club financièrement sain, capable d'avoir la licence D2". (R.V.)

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...