D2: Johan Vermeersch dément la reprise du Brussels par des Dubaïotes

Alors que l’affaire semblait dans le sac, le président du FC Brussels affirme qu’il ne passera pas la main au repreneur dubaïote Gulf Dynamic Challenge (GDC).

D2: Johan Vermeersch dément la reprise du Brussels par des Dubaïotes

«Les rumeurs relatives au déroulement difficile des négociations autour d’une participation dans et/ou une reprise du FC Brussels Molenbeek sont confirmées par la direction», annonce Johan Vermeersch dans un communiqué.

«Une déclaration d’intention a été signée avec un groupe d’investissement de Dubai, Gulf Dynamic Challenges (GDC), présidé par Monsieur Jemal Bin Ferah, amené par Monsieur John Bico, en vue de la constitution d’une nouvelle société avec les administrateurs actuels du FC Brussels pour la future gestion du club. Des montants initialement promis, seul un premier versement a été effectué en faveur du club, alors que les autres engagements ont été reportés. Le soutien financier promis n’a donc pas été fourni, alors que Monsieur Bico a fait signer plus de douze nouveaux joueurs, sans que les engagements des investisseurs ne soient respectés.»

Du coup, les contacts sont rompus. «Vu ces défauts de paiement, l’administration du Club FC Brussels Molenbeek se voit par conséquent obligée de constater la rupture de la convention aux torts de GDC. Johan Vermeersch reprend donc entièrement la gestion quotidienne et veillera à poursuivre la construction de l’avenir du club».

Une enquête publiée samedi par La Capitale précisait que le 2e versement (de 100.000 euros) ne serait en effet pas directement versé au club, mais à un avocat chargé de payer les joueurs et d’apurer une dette envers Zulte-Waregem (prêt Gounongbe).

L'ex-coach réagit au nom de GDC
Noureddine Zaiour, ex-entraîneur et actuel directeur-sportif du FC Brussels (15e sur 18 en D2), a envoyé un communiqué à l'agence belga, qui réplique à celui de Johan Vermeersch. Le texte émane selon lui du repreneur dubaïote Gulf Dynamic Challenge (GDC). En voici la teneur:
"Après avoir respecté tous nos engagements contractuels selon les termes et conditions, nous constatons avec effarement et regret que la direction de l'ASBL FC Molenbeek Brussels refuse d'honorer ceux lui incombant et ce, en retardant, voire même en contestant le processus de cession du club.
Sachant les antécédents du FC Molenbeek Brussels en matière de litiges, comme en atteste l'actualité récente, et la mise en cause directe de Mr Vermeersch, nous avons demandé des garanties quant à l'utilisation du deuxième versement mis à disposition, ce qui nous a été refusé. Les fonds sont donc cantonnés sur le compte professionnel de l'avocat du FC Brussels.
Comment expliquer cette stratégie de l'enlisement dans une période capitale durant laquelle l'équipe première se bat pour éviter la descente en division 3? D'autant que le club doit satisfaire aux exigences fédérales pour l'obtention de la licence 2013-2014, sésame indispensable à sa survie et à la poursuite des activités sportives de tous les affiliés.
Cette politique de la terre brûlée nous coupe dans notre élan et contrarie nos ambitions pour ce club au passé glorieux.
Pour poursuivre notre action, nous emploierons tous les moyens pour faire respecter les accords signés.
Signé: Gulf Dynamic Challenge"

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.