Vettel devient le plus jeun e triple champion de l’histoire

Et de trois pour Sebastian Vettel, qui, en terminant sixième à Sao Paulo, devance de trois points Alonso, deuxième, au championnat.

Vettel devient le plus jeun e triple champion de l’histoire
Brazil F1 GP Auto Racing ©Reporters

Certes, cet ultime Grand Prix de la saison, couru à Sao Paulo dans des conditions compliquées par des pluies intermittentes, fut passionnant. En raison de certaines manœuvres audacieuses et d’incidents de courses. Au bout du compte, c’est donc Vettel qui a été sacré champion du monde, pour trois petits points d’avance sur un Alonso qui a terminé à la deuxième place derrière Button, alors que Vettel avait pu assurer, avec sa sixième place.

Vettel, parti en tête à queue dès le premier tour, sur une piste sèche, après avoir été heurté à l’arrière par la Williams de Bruno Senna, a failli tout perdre. Tombé au vingt-deuxième rang au volant d’une voiture atteinte au niveau de l’échappement arrière gauche, il est remonté au classement, s’arrêtant quatre fois pour changer de pneus, soit une fois de plus qu’Alonso, lors d’une course perturbée par plusieurs averses. L’Allemand a finalement terminé 6e , juste devant son compatriote Michael Schumacher (Mercedes), septuple champion du monde, dont c’était la 307e et dernière course de F1. «Schumi» a été le premier à féliciter «Baby Schumi» après l’arrivée, heureux de terminer cette dernière course à la 7e place, son chiffre-fétiche.

Button finit en beauté

Cette course complètement folle a commencé par une série de dépassements, puis de changements de pneus dès le 11e tour, qui ont permis à Button et à Nico Hülkenberg (Force India) de passer en tête. Puis une première neutralisation a eu lieu, du 23e au 30e tour, le temps d’enlever quelques débris de carbone qui traînaient sur la piste, après un énième accrochage.

Hülkenberg est alors passé en tête, à la surprise générale, puis a fait un petit écart, au 49e tour, qui a permis à l’autre pilote McLaren, Lewis Hamilton, parti en pole position, de lui prendre les commandes. «Hulk» a ensuite heurté Hamilton en essayant de reprendre son bien, quelques tours plus tard, et a écopé d’un passage dans les stands, ce qui ne l’a pas empêché de finir 5e , devant Vettel.

Button est repassé en tête, en s’étant arrêté une fois de moins que les autres, et cette course ahurissante s’est terminée au ralenti, derrière la voiture de sécurité, après une 2e neutralisation pendant le 71e et dernier tour, l’autre Force India de l’Écossais Paul di Resta étant coincée contre les rails de sécurité.

L’Anglais, champion du monde 2009, a donc terminé l’année comme il l’avait commencée, en Australie, par une victoire.

Sur le même sujet