La course a perdu sa seule navigatrice

Une semaine seulement (ou déjà) de course et plus que des hommes en lice! Le voilier de la Britannique Sam Davies, seule engagée dans le Vendée Globe (tour du monde en solo sans escale), a démâté jeudi soir, forçant la navigatrice a abandonner officiellement vendredi matin. Avant elle, les Français Marc Guillemot (Safran, quille cassée), Kito de Pavant (Bel, collision) et Louis Burton (Bureau Vallée, collision) avaient aussi renoncé.

La course a perdu sa seule navigatrice
SAILING - PRE-VG 2012-2013 - SAVEOL ©DPPI MEDIA

L’unique femme du plateau n’a heureusement pas été blessée dans sa mésaventure et n’a d’ailleurs pas demandé d’assistance. Lors du démâtage de son bateau, Savéol, la jeune (38 ans) Britannique se trouvait à environ 130 milles (200km) au nord-ouest de Madère.

Samantha, ou Sam, Davies était déjà à l’intérieur de son bateau quand le mât est tombé et s’y est installée en sécurité en combinaison de survie, son matériel de sécurité à portée de main et toutes les portes étanches fermées en attendant que la météo (vent de 40 noeuds, houle de 3 à 4m) se calme.

«J'ai le moral très bas, mais je vais bien» a vite rassuré l'ingénieure diplômée de Cambridge, 4e de la précédente édition et contrainte de rallier Madère au moteur.

Pour le reste, la journée d’hier a confirmé la prise de pouvoir de Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) au détriment de François Gabart (Macif).