Romain Sevrin à Chevetogne: Quand la P1 vous (r)appelle…

Chevetogne Football a trouvé un accord avec l’Haversinois Romain Sevrin, qui officiera toujours dans sa commune la saison prochaine, mais sous de nouvelles couleurs.

Maximilien Lavis
Romain Sevrin à Chevetogne: Quand la P1 vous (r)appelle…
Romain Sevrin sera bientôt une «Cox». ©ÉdA – 501983680293

Haversin était bye dimanche. Son défenseur Romain Sevrin en a profité pour assister à Dinant/Chevetogne, duel entre ses anciennes et futures couleurs. "La victoire de Dinant est méritée et c'est une bonne chose en vue de valider son maintien. Dans l'autre sens, les 3 points auraient fait du bien à Chevetogne dans sa course au tour final. J'y étais en supporter neutre mais, la prochaine fois, je préférerais voir Chevetogne gagner", sourit la future Coccinelle de 27 ans. Pour être complet, on soulignera que le succès de l'ancienne sur la prochaine équipe de Romain a offert le titre à Ciney, où le défenseur a été formé. "Là-bas, j'ai notamment joué en réserve avec Romain Desille et Pol Minon, que je retrouverai à Chevetogne."

Après Genette (Faimes) et le duo Godfroid/Henrot (qui suivra le coach Trimboli au Condrusien), Romain Sevrin est le 4e élément haversinois à quitter les Jaune et Noir. "Il y a pas mal de départs, de joueurs en plus du coach. Mais je suis certain que John Galasso va faire quelque chose de top comme entraîneur, assure Romain. Ce qui a surtout poussé mon choix, c'est l'opportunité de regoûter à la P1 tout en bénéficiant d'autres conditions d'entraînement. À Haversin, le terrain A n'a pas d'éclairage et le B n'en a que sur une partie. Ce n'est pas toujours évident la semaine en soirée. Et puis, il y a bien sûr l'ambiance. Elle est géniale ici et je joue avec de super gars. Je ne serais pas parti de Haversin sans avoir la certitude de retrouver une aussi bonne ambiance à Chevetogne."

Alors que Romain Sevrin jouera en P1 avec "Cheve", qu'en sera-t-il de Haversin? Si le titre est déjà tombé en P1, il est plus que jamais disputé en P2B… "Gedinne et Petigny vont être difficiles à aller chercher mais, tant que ça reste jouable dans les chiffres, on y croit à Haversin. La course au titre n'était pas un objectif en début de saison; le tour final, bien. On a perdu la 2e tranche pour 0,22 point mais tout reste possible et il y aura des surprises jusqu'au bout. Malgré les départs annoncés, tout le monde reste concerné. On y croit, sans se mettre de pression."