P3: Un prétendu arbitre a arnaqué Courcelles

Les faits ont eu lieu avant la rencontre des Coqs face à Morlanwelz. Un individu est reparti avec l’enveloppe de défraiement réservé à l’arbitre.

L.C.
P3: Un prétendu arbitre a arnaqué Courcelles
Les faits se sont déroulés avant le début du match Courcelles B – Morlanwelz B. ©RUS Courcelloise – Youri Kabeya

Pour Youri Kabeya, le T1 de la P3 courcelloise, c'est la première fois de sa carrière qu'il assiste à un tel scénario finement préparé et huilé par un individu. Ce dimanche après-midi, vers 13h45, à la rue Hamal, un prétendu arbitre s'est présenté au sein du club courcellois pour arbitrer la rencontre entre Courcelles et Morlanwelz, à 15h. Le jeune homme, décrit comme ayant entre 28 et 35 ans selon le coach local, a profité de l'occasion pour dérober l'enveloppe de défraiement réservé à l'arbitre officiel de la rencontre, rapportent nos confrères de La Nouvelle Gazette. "Il s'est présenté comme l'arbitre de la rencontre. Il a été accueilli par le club et moi-même j'ai eu l'occasion de discuter un peu avec lui, confie Youri Kabeya. On a discuté de tout et de rien, il m'a même dit qu'il m'avait déjà arbitré, sûrement lorsque j'entraînais une équipe de jeunes d'après lui."

Il a dupé tout le monde

Le suspect a réussi à duper tout le monde et semblait connaître le monde du football et ses pratiques. "On a évoqué la différence entre les structures sportives en Wallonie et en Flandre et du monde provincial. Il a réclamé l'enveloppe avec le montant précis de 52,90 euros. Il semblait vraiment connaître le sujet. Je ne me suis pas douté de quoi que ce soit. C'est vrai qu'il n'avait pas de sac, mais peut-être l'avait-il laissé ailleurs et je n'ai pas fait plus attention que ça. "

Alors qu'il préparait l'importantissime rencontre de son équipe pour le maintien en P3C, le T1 local a été surpris de faire la connaissance du second arbitre, celui qui était annoncé pour arbitrer les débats. "On est venu me voir et on m'a dit qu'il y avait deux arbitres. Bien sûr, je me suis demandé quoi. Quand je suis sorti du vestiaire, il n'y avait plus de traces du premier individu dans le vestiaire d'arbitre. "

Le comité provincial avisé

À la suite des faits, le club courcellois et l'arbitre de la rencontre ont alerté le comité provincial sur cette pratique interpellante. La prudence doit être de mise, dans les prochaines semaines, pour éviter qu'une pareille situation se répète au préjudice d'un autre club. "C'est fou et surréaliste. S'il opère comme ça chaque samedi ou dimanche, dans d'autres clubs ou régions, ça peut lui rapporter gros. "