Ruben Querinjean conserve son titre national du cross court

Auteur d’une course taille patron, l’athlète du WACO s’est imposé sans contestations pour s’offrir un deuxième sacre de champion de Belgique.

Florian Caspers
Ruben Querinjean conserve son titre national du cross court
Comme à Hannut, Ruben Querinjean n’a laissé que des miettes à ses adversaires. ©Heymans

Quasiment un an jour pour jour après la révélation du talent de Ruben Querinjean avec ce titre de champion de Belgique du cross court, place à la confirmation de ses qualités, s’il en fallait encore une, de l’athlète du WACO. Pour rappel, en à peine douze mois, il a notamment participé aux championnats d’Europe espoirs sur piste, est devenu médaillé de bronze aux championnats d’Europe de cross et champion francophone de cross.

Ce dimanche, l’élève de Thomas Vandormael remettait son titre national en jeu en début d’après-midi sur le parcours bruxellois, le même que l’année dernière, long de 3 kilomètres. Et c’est sous les commentaires de son coach Thomas Vandormael, consultant pour Tipik, que le Malmédien s’élance sur le coup de 13h55, aux côtés de Valère Hustin, Pieter-Jan Hannes, Ruben Verheyden ou encore le revenant Tarik Moukrime, les autres grands favoris de cette manche de clôture de la CrossCup version 2021-2022.

Les premiers hectomètres permettent à certains athlètes de se montrer à la caméra. Les favoris ne s’affolent pas et reviennent au contact à la fin de la première boucle, même si aucun d’entre eux ne semble vouloir prendre les choses en mains.

Dès l’entame du deuxième tour, Tarik Moukrime sort de sa torpeur et accélère le rythme, bien suivi par un Ruben Querinjean très attentif et bien décidé à conserver son titre. C’est ensuite au tour de Pieter-Jan Hannes de se placer en tête, étirant le groupe qui s’est détaché, et composé d’une dizaine d’athlètes. À la cloche, tout reste donc possible et il est bien difficile de dégager un favori.

La première côte du parcours permet à cinq athlètes de se détacher dans le troisième tour. On y retrouve tous les grands noms annoncés au départ: Querinjean, Hannes, Hustin, Verheyden et Moukrime. Querinjean, comme l'année dernière, prend ensuite les commandes à la fin de côte pour entamer la descente en tête, mais Hannes et Verheyden ne sont pas décroché. Mais le Malmédien fait encore parler son finish légendaire pour s'imposer devant Verheyden et Hannes, sous les compliments de Thomas Vandormael. "C'est un beau et grand moment", commente d'ailleurs le fondateur de la Rock'N Run Team aux côtés de Vincent Langendries.

À 20 ans, l’athlète du WACO décroche ainsi son deuxième titre de champion de Belgique. Superbe!