Kevin Raets va reprendre le foot à Jalhay: "Je n’ai pas pris 15 kilos"

À 37 ans, trois saisons après avoir arrêté, Kevin Raets va rejouer du côté de Jalhay. Il explique son choix.

Stany Peremans, avec A.V.
Kevin Raets va reprendre le foot à Jalhay: "Je n’ai pas pris 15 kilos"
Kevin Raets lors de son passage à Dison, en 2019. ©-imagesports.be

Après avoir rangé les crampons, beaucoup de footballeurs se mettent au tennis, à la course à pied ou au VTT. Pour Kevin Raets, qui avait raccroché après la saison 2018-2019 alors qu’il évoluait à Dison, ce ne fut pas du tout le cas.

"J'ai absolument tout arrêté du jour au lendemain et je n'ai fait aucun sport, précise l'ancien joueur de nationale. J'étais usé aussi bien physiquement que mentalement, il y avait un ras-le-bol et le foot ne m'a absolument pas manqué. Sur les trois dernières saisons, je ne suis même pas allé voir un seul match."

C’est donc à Jalhay que l’ancien Verviétois refoulera toutefois les pelouses dès la saison prochaine. Dans le club où son fils évolue et dans un village où il a beaucoup traîné dans sa jeunesse.

"L’entraîneur, Rocco Sutera, avait déjà tenté de me motiver la saison dernière mais je ne voulais pas. Cette fois, il m’a parlé des retours de Dick Hupperts et de Quentin Dessaucy que je connais très bien. Je dois aussi avouer que de voir jouer mon gamin m’a fait ressentir un certain manque. Je suis enchanté de reprendre, à trois minutes de chez moi, et dans un club avec lequel je me suis toujours senti lié même si n’y ai jamais joué par le passé."

«J’arrive humblement»

Kevin "Popeye" Raets va donc découvrir la P3, un niveau où il n’a jamais évolué. Il n’y arrivera évidemment pas en touriste, ce n’est pas son genre du tout.

"Il y a un an, je n'étais pas prêt. J'ai toujours fait les choses à 100% partout où je suis passé, je ne vais pas les faire à 80% parce que c'est en P3. Avant même de donner ma réponse à Jalhay, j'avais été courir pour la première fois depuis 3 ans. Comme Quentin Dessaucy, j'arrive au club humblement pour mettre ma pierre à l'édifice et aider les jeunes qui n'ont connu que Jalhay. J'ai toujours été un gros bosseur, je veux leur inculquer cela mais sans me prendre pour le messie. Je sais aussi que je vais devoir m'acclimater à un football sans doute bien différent. À moi de faire ce qu'il faut pour me mettre dans le bain. Je n'ai pas pris 15 kilos, je suis très motivé et la technique ne s'oublie pas, c'est comme le vélo.", conclut l'ancien joueur de Verviers, Spa, La Calamine, Hamoir, Visé ou encore Dison.

Presque à Jalhay à… 17 ans, déjà

Ce n’était finalement que partie remise.

Comme il nous l'expliquait en 2019, Kevin Raets était sur le point de signer à Jalhay peu avant son 17e anniversaire. Il quittait les juniors de Liège.

"Je cherchais alors un autre club car je voulais absolument évoluer en équipe première. Dans un premier temps, j’étais sur le point de signer à… Jalhay, en P2, où Alain Duys officiait."

Mais le RCS Verviers avait appris que son ancien joueur était en quête d’un nouveau défi et lui avait proposé de rentrer au bercail… Presque 20 ans plus tard, le voilà malgré tout à Jalhay!