La surprenante annonce de Jean Roufosse avant Cosmos Stavelot - Saint-Jean-Sart Aubel

Changement de coach du côté de Cosmos Stavelot, qui reçoit SJS Aubel ce vendredi.

D.L.

Elles ont beau évoluer à l’échelon national, les formations de l’arrondissement verviétois actives en D3 n’ont pas toujours de coach attitré. Souvent, ces bandes de copains désignent un joueur-entraîneur.

Mais ce n'était pas le cas au Cosmos Stavelot, où c'est le dévoué Jean Roufosse qui occupe le poste de T1 depuis près de quatre ans. Et, petite surprise: il vient de faire un pas de côté. "Mais uniquement comme coach. Je reste président du club et je continuerai d'être tout le temps présent!" insiste Jean Roufosse, qui dit avoir envie de "de vivre les matches autrement… On s'est peut-être mis un peu trop de pression avec le bon début de saison.". Moins de stress, mais toujours la même passion pour celui qui aimerait voir Grégory Rondeux officier comme joueur-entraîneur de l'équipe stavelotaine. "On verra pour la suite. Mais c'est lui qui a dirigé l'équipe vendredi dernier à Étalle." Et ça a visiblement permis au Cosmos de réagir, après un début d'année 2022 compliqué. "On a été la chercher avec les tripes, cette victoire 3-4 à Étalle" relate celui qui est président depuis 1999. Les buts ont été plantés par Roland, Rondeux et Habotte (2). "Ce succès fait un bien fou avant de recevoir Saint-Jean-Sart Aubel, candidat à la montée, ce vendredi (21 h 30) à Stavelot pour le derby de l'arrondissement. On voudra montrer qu'on mérite mieux que notre 6e place" ponctue le désormais ex-coach Jean Roufosse.

Absents à SJS Aubel

Justement, cette belle affiche s’annonce relevée. La semaine dernière, les Aubelois étaient bye. Ce vendredi, Rémi Franck, Antoine Baltus et leurs équipiers se déplaceront sans William Mauclet (vacances), sans Smits (cheville) et sans les indisponibles Meyers et Weber. Mais avec son large noyau, SJS Aubel alignera une équipe prête à embêter le Cosmos. Ça ne fait aucun doute.