Challenge l’Avenir Verviers: près de 1 000 participants à la Zatopek en famille à Visé (photos)

Les frères Castermans ont dominé la course. Loïc Delvaux s’est imposé sur le 6 kilomètres.

Renaud Croix (IPM)

Il aura fallu plus de deux minutes trente pour que tous les participants du jour passent sous l'arche de départ, dimanche matin à Visé. Une foule compacte comme on aime en revoir sur ce genre d'événement familial. "Nous ne nous attendions pas à avoir autant de monde, confiait Jean-Paul Bruwier. On avait tablé sur 500 personnes, plus ou moins. Mais ça a été un vrai rush sur les multiples courses proposées. En principe, seules les personnes qui avaient des soucis d'informatique pouvaient s'inscrire le jour-même. Et bien, je peux vous dire qu'il y a eu une énorme quantité de personnes qui ont eu des problèmes d'ordinateur ce dimanche…" Retenons que, sans compter la course des enfants, on a enregistré 975 finishers sur les trois distances proposées.

Le 6 km a vu la victoire d'un grand athlète qui en était à sa première participation à Visé. Loïc Delvaux ne semblait pas trop marqué par l'effort fourni. "Je suis très content de ma course. J'ai bien géré la distance et le rythme sans être inquiété par mes adversaires. Je suis au WACO, à Waremme et je suis plutôt à l'aise sur le 3 000 mètres. Ici, j'ai travaillé au tempo car j'ai encore un gros entraînement après-midi. Il ne fallait pas me mettre dans le rouge. Je dois me préparer pour le cross de Hannut où j'espère figurer en bonne place, même si, il faut le reconnaître, le plateau sera très élevé."

Vincent Castermans a renoué avec la victoire sur le 10 km. Il connaît bien les lieux et savait bien qu’il faut toujours en garder dans la réserve pour les dernières côtes. Chez les dames, c’est encore Irène Tosi qui a mis tout le monde d’accord en s’imposant en un temps de 37’38.

Michaël Castermans remporte le trail

Sur le trail, c'est un autre régional qui s'est montré le plus affûté. Michaël Castermans a bouclé la distance de 19 km en 1h16. "C'est la première fois que je courais le trail. Comme Visétois, j'ai bien sûr l'avantage de connaître tous les chemins et c'est précieux dans les gestions de l'effort. J'ai pu me détacher de Christophe Mémurlin après 5 km et j'ai fini la course en solitaire. Je vais à présent me préparer pour le marathon de Rotterdam qui aura lieu début avril."

Le classement du 6 km.

Le classement du 10 km.

Le classement du trail de 19 km.