Suarlée | Le Challenge de la Ville de Namur a pris son envol aux Foulées des Neiges (photos et vidéo)

Avec leurs 1100 dossards, les Foulées des Neiges ont, à nouveau, tapé dans le mille. Parfaite organisation et toutes belles courses.

Maurice Mine

Suarlée, c’est ce gros patelin au sein duquel on trouve l’aérodrome de Namur, où cohabitent plusieurs activités aéronautiques. C’est de là que décollait en 1969 une première montgolfière civile. Et c’est de ce même Swarlêye qu’a décollé samedi le Challenge de la Ville de Namur, avec la toute première manche 2022 lors de cette 7e édition des Foulées des Neiges chères à Cédric Mathieux. Qui, au fil des années, n’a guère laissé à d’autres la chance de l’emporter, en gagnant quatre fois la petite et une fois la grande distance.

"Mais pour l'heure, j'ai levé le pied. Des petits ennuis de santé, puis l'organisation de ces Foulées auxquelles il ne manque que la neige. Quant au soleil bien présent, nous n'allons pas nous en plaindre. Nous avons limité à 1100 le nombre des préinscrits. Aucune inscription sur place. Le mardi soir, le quota était déjà atteint. Sans le covid, nous aurions dépassé le record de l'édition précédente, 1450. Et, à chaque fois, nous apportons du neuf au parcours. Une première partie roulante avant une petite borne on ne peut plus compliquée, avec sentiers et gadoue. Nous faisons aussi transiter toutes et tous ces braves par la terrasse et les hangars de l'aérodrome. Ainsi que par la grange de la ferme Beghin, sise ici dans le coin. Elles et ils vont se maculer les guibolles mais vont aussi en prendre plein les yeux."

Tout à fond

Les 700 et 1200 mètres étaient respectivement réservés aux enfants de 4 à 8 ans (40 partants) et aux 9-13 ans (52 partants). Du côté des plus jeunes, la victoire a été signée Émilien Adnet (3'30") devant Timothé Vanleendert (3'33") et Elisa Wathelet (3'37"). Ces jeunes pousses y sont allées à fond la caisse, de la première à la dernière… foulée. Tout comme les plus grands: Jérémy Wathelet a fini sur la plus haute marche en 5'02", devant Jules Mathieux (5'14"). Amandine Delobbe, première fille, termine 6e en 5'29".

La minute d’avance

La petite distance se disputait sur 5,45 kilomètres. Et avec trois bonnes centaines de concurrents sous l'arcade dressée rue Maria de Dorlodot. Dès le départ, les principaux favoris ne se sont pas fait prier. Marvin D'Aurilio et Valentin Grégoire ont allumé la mèche. Si le second accusait bientôt le coup, le premier, par contre, faisait beaucoup mieux que bien et allait même mettre plus d'une minute dans la vue de Jérôme Lechien. "J'étais bien dans mes pompes. Nous sommes partis un peu trop vite, et une fois dans la gadoue, j'ai serré les dents. Avant de gérer et d'aller cueillir un deuxième succès, sur ces Foulées des neiges."

Chez les dames, la victoire de la Liégeoise Claudia Paroles fut nette (24'07") devant Alice Herin (24'35"). "Quand l'heure est là, il faut savoir en profiter. Après un premier kilomètre plutôt plat, on passait aux choses sérieuses. C'est à ce moment que j'ai pris franchement les devants." Aglaé Laloux s'est accrochée, avant de laisser aller. "Un parcours vraiment intéressant. Le contexte permet, à certains moments, de mettre un baume sur l'effort à consentir. "

Intouchable, Antoine Guillick a creusé le grand écart

Près de 600 dossards bruns pour cette dernière épreuve de 10,9 kilomètres. Avec un départ devant l'école Sainte-Marie, avant d'emprunter la Rue Georges Roquiny. Les favoris avaient intérêt à prendre les devants dès les premiers mètres car celles et ceux qui se retrouvaient au milieu ou à l'arrière du peloton n'avaient déjà plus voix au chapitre. Et Antoine Guillick ne s'y est pas trompé. Au terme de la boucle initiale, il avait déjà fait le trou. Et d'un solide écart. « Me retrouver très vite devant, c'est ce que je travaille à l'entraînement. La boue, par contre, n'est pas ma tasse de thé. Et comme mes chaussures ne sont pas adaptées à ce genre de terrain, j'ai cravaché pour en sortir. Mais une fois plus au sec, j'ai remis le travail sur le métier », confie-t-il. Et quel travail ! Le gars de Remicourt, affilié au Waco Waremme a franchi la ligne d'arrivée en 37'18" et une minute et 30 secondes d'avance sur le deuxième. Qui ajoutait sans fausse honte : « Nous n'avons même pas essayé de le contrer. Il est parti comme une bombe. Pas question de se mettre dans le rouge dès les premières foulées. »

Deux inséparables
Au bout de l'effort, les deux premières dames ont tenu à en terminer bras dessus, bras dessous. Ce que n'a pas manqué de souligner l'incontournable commentateur « Chicon », au four, au moulin et au micro. L'ordi a toutefois classé l'aînée, Catherine Martes (en 45'30"), sur la plus haute marche. Sans pour autant décevoir Caroline Vandriessche. « Pourquoi serais-je déçue ? Nous sommes ici pour faire la fête et s'amuser. Par les temps qui courent, suivez un peu du regard les gens qui empruntent les rues ! Ils tirent des têtes à faire peur. Ici, toutes et tous affichent de larges sourires. Je m'entraîne 4 fois par semaine. Mais je suis plutôt marathonienne. Il suffit de demander à mon coach Baudoin… »

Résultats

5,45 kilomètres

1. D’Aurilio Marvin 00:17:56, 2. Lechien Jerome 00:18:59, 3. Dandoy Benjamin 00:19:04, 4. Widart Olivier 00:19:21, 5. Gregoire Valentin 00:19:43, 6. Vanderstraeten Geoffrey 00:19:44, 7. D’Aurilio Siméon 00:19:44, 8. Léonard Louis 00:19:45, 9. Defawe Jean-Baptiste 00:20:22, 10. Wanet David 00:20:26, 11. Mommart Luca 00:20:27, 12. Houis Matheo 00:20:39, 13. Lomba Florent 00:20:55, 14. Degrez François 00:21:21, 15. Bruyeer Alexandre 00:21:56, 16. Zarro Theo 00:21:58, 17. Frison Aaron 00:22:07, 18. Masson Vincent 00:22:16, 19. Cherpion Steve 00:22:21, 20. Dandois Fabian 00:22:28, 21. Anciaux Cassian 00:22:57, 22. Beaupain Maxime 00:22:57, 23. Polet Jean-Louis 00:22:57, 24. Derèse Arnaud 00:23:10, 25. Monti Jules 00:23:11, 26. Rabozée Jérôme 00:23:49, 27. Servotte Julien 00:23:54, 28. Vesentini Célestin 00:23:56, 29. Nr 5154 00:24:01, 30. Tellings Claudia 00:24:07, 31. Vanderlinden Loïc 00:24:19, 32. Fallais Aurélien 00:24:27, 33. Hérin Alice 00:24:35, 34. Desille Jérémie 00:24:45, 35. Kesteman Antoine 00:24:54, 36. Laloux Aglae 00:25:04, 37. Bosman Jean-Marie 00:25:20, 38. Falque Romain 00:25:24, 39. Lomba Jérôme 00:25:28, 40. Frippiat Adrien 00:25:39, 41. Bertrand Nathan 00:25:40, 42. Van Marsenille François 00:25:47, 43. Vanmassenhave Thomas 00:25:53, 44. Bridoux Quentin 00:25:55, 45. Lebrun Anouk 00:26:07, 46. Pranger Simon 00:26:23, 47. Zirpolo Jan 00:26:25, 48. Van Caelenberg Bruno 00:26:46, 49. Van Ingelgem Aymeric 00:26:59, 50. Bosman Nathan 00:27:03,, etc. (312 classés)

10,9 kilomètres
1. Guillick Antoine 00:37:18, 2. Poncelet Quentin 00:38:48, 3. Deblander Romain 00:39:00, 4. Mahia Sébastien 00:40:11, 5. Mottoul Vincent 00:40:22, 6. Simonet Yves 00:40:48, 7. Heuninck Alexandre 00:40:56, 8. Dehu Damien 00:41:11, 9. Vanderbecq Pierre-Henri 00:41:20, 10. Fabrice Etienne 00:41:55, 11. Libert Damien 00:42:02, 12. Gilbert Emilien 00:42:14, 13. Crul Timothy 00:42:22, 14. De Bilderling Nathan 00:42:27, 15. Haquenne Romain 00:42:33, 16. Clobert Martin 00:42:50, 17. Biernaux Romain 00:42:59, 18. Van Leendert Christopher 00:43:30, 19. Heylens Sébastien 00:43:32, 20. Didier Aurelien 00:43:33, 21. Pairoux Alexandre 00:43:35, 22. Jonckheere Laurent 00:43:41, 23. Frison David 00:43:48, 24. Reman Simon 00:43:52, 25. Wauquaire Alexandre 00:44:04, 26. Debry Pierre-Antoine 00:44:04, 27. Biot François-Xavier 00:44:23, 28. Lust Maxime 00:44:27, 29. Vanderlinden Koen 00:44:42, 30. Naslain Damien 00:44:48, 31. Buis Quentin 00:45:21, 32. Beugnies David 00:45:23, 33. Martens Catherine 00:45:30, 34. Vandriessche Caroline 00:45:30, 35. Riguelle François 00:45:32, 36. Mio Sonny 00:45:37, 37. Luxen Jean-Michel 00:46:01, 38. Herman David 00:46:11, 39. Delpierre Matthieu 00:46:19, 40. Parello Guillaume 00:46:31, 41. Heinrichs Marie 00:46:34, 42. Goffin Arnaud 00:46:45, 43. Bodart Sylvain 00:46:46, 44. Lavry Michael 00:47:08, 45. Kesteman Nicolas 00:47:09, 46. Ceinos Rodrigue 00:47:10, 47. Cappelle Stéphanie 00:47:20, 48. Violle Benjamin 00:47:21, 49. Coune Ludovic 00:47:23, 50. Cado Paul 00:47:31, 51. Perpète Jacky 00:47:37, 52. Gilson Samuel 00:47:38, 53. Despiegeleer Joffrey 00:47:46, 54. Pepin Cédric 00:47:48, 55. Deboeck Mikaël 00:47:55, 56. Villers Fabian 00:47:55, 57. Desquesnes Vincent 00:47:56, 58. Forrest Antoine 00:48:01, 59. Janssens Franz 00:48:05, 60. Hogge Edouard 00:48:16, 61. Lust Christophe 00:48:35, 62. Lust Eric 00:48:42, 63. Simon Dimitri 00:48:52, 64. Gerlache Mathieu 00:49:05, 65. Consolin Brian 00:49:22, 66. Seynaeve Benoît 00:49:26, 67. Button Loic 00:49:27, 68. Roland Olivier 00:49:29, 69. Demaerschalk Guillaume 00:49:36, 70. Roland Michaël 00:49:40, 71. Dejonge Patrick 00:49:58, 72. Dieu Felicien 00:49:58, 73. Masure Alexandre 00:49:59, 74. Pierard Christian 00:50:03, 75. Colombo Sergio 00:50:10, 76. Delvaux Antoine 00:50:17, 77. Coppois Thomas 00:00:35, 78. Nazé Olivier 00:50:30, 79. El Imrani Issam 00:50:34, 80. Dachelet Julien 00:50:34, 81. Jacqmin Thibault 00:50:36, 82. Mercenier Didier 00:50:36, 83. Delobbe Fabien 00:50:38, 84. Sambon Benjamin 00:50:47, 85. Dekoninck Aurélien 00:50:50, 86. Etienne Julien 00:50:52, 87. Collard Etienne 00:50:56, 88. Bodelet Nicolas 00:50:59, 89. Bontemps Thomas 00:51:00, 90. Delfosse Christophe 00:51:02, 91. Gourgue Benjamin 00:51:03, 92. De Ganck Louis 00:51:05, 93. Belot Alain 00:51:08, 94. Van Riet Olivier 00:51:19, 95. Maréchal Christophe 00:51:29, 96. Gillot Gaëlle 00:51:32, 97. Mineur Sébastien 00:51:33, 98. Preve Samuel 00:51:36, 99. Degeimbre San 00:51:36, 100. Guillick Claude 00:51:40, etc. (500 classés)