Le CP confirme la défaite de Loyers à Fernelmont par forfait

Loyers espérait la clémence du CP pour avoir reporté son match à Fernelmont pour raisons sanitaires. Mais le règlement n’a pas été respecté et Loyers perd par forfait (5-0). Le manager de l’équipe, Sandro Bassani, ne comprend pas.

T.M.
Le CP confirme la défaite de Loyers à Fernelmont par forfait
Michaël Desille aurait pu faire semblant de rien et aligner son équipe à Fernelmont. Mais le coach loyersois a privilégié la santé. Et cela se retourne contre son club, battu par forfait. ©ÉdA – Christophe Béka

Avec un cas positif au Covid décelé chez un des joueurs du noyau A la veille du match à Fernelmont (28/11), Loyers avait logiquement demandé le report de la rencontre, tous les joueurs de l'équipe étant considérés comme cas contact. "Une évidence par rapport à la santé publique", insiste Sandro Bassani. Loyers a également respecté le règlement relatif au "protocole Corona" en fournissant 5 certificats de quarantaine à la Fédération. Sauf que dans le lot, celui de Matteo Bassani n'était pas valable, le joueur étant considéré comme un élément de la P3 pour ne pas avoir été repris avec la P1 lors des trois matches précédents. Le règlement n'ayant pas été respecté, Loyers perd le match par forfait. "C'est inacceptable comme décision, insiste le manager sportif de Loyers. Matteo fait partie du noyau et on a joué le jeu en mettant tous les joueurs qui avaient côtoyé le joueur positif en quarantaine. On pénalise les clubs qui refusent de jouer avec la santé des gens. On aurait pu jouer ce match, on venait de battre Ciney et nous n'avions pas de suspendu. Je suis vraiment dégoûté. Même pas par la perte des points mais par cette dangereuse porte qui s'ouvre. C'est tellement compliqués, un samedi, d'obtenir des certificats de quarantaine du médecin de garde (qui a d'autres priorités qu'un match de foot de provinciale) que les clubs risquent de faire semblant de rien et d'aligner des joueurs positifs..."