À 91 ans, Pierre Gérard s’est fait plaisir aux Crêtes de La Hulpe

Entouré de ses amis des Tendons Détendus, le Lasnois Pierre Gérard a participé aux Crêtes de La Hulpe dimanche matin. Un moment de bonheur partagé.

Laurent SAUBLENS
À 91 ans, Pierre Gérard s’est fait plaisir aux Crêtes de La Hulpe
Pierre Gérard, dossard 100, s’est fait plaisir avec ses amis pour 10 kilomètres en agréable compagnie pour ses 91 ans. ©ÉdA

Un magnifique moment! C'est ce qu'a eu l'occasion de vivre le Lasnois Pierre Gérard, 91 ans, qui a participé ce dimanche matin aux petites Crêtes de La Hulpe, en parcourant les 10 kilomètres, en un peu moins de deux heures. À l'arrivée, l'homme était frais comme si de rien était! «Je peux dire que je n'ai pas vraiment eu dur. Le souffle, la respiration, cela allait très bien. Les jambes aussi d'ailleurs. Je commençais juste à avoir un peu mal aux hanches sur la fin du parcours…».

Autour de lui, une vingtaine de Tendons Détendus, du nom de ce groupe de joggeurs qui a l'habitude de se réunir le dimanche matin à La Hulpe pour courir en forêt de Soignes. Tous arboraient un t-shirt avec un petit mot à son attention. «On tenait à faire quelque chose avec Pierre pour ses 90 ans mais vu le Covid, l'édition 2020 a été annulée. Alors on a remis cela cette année. La course n'est pourtant pas facile, la performance est donc assez extraordinaire pour ce ''jeune homme'' de 91 ans. Un exemple de longévité», s'enthousiasme le Perwézien Pierre Van Den Durpel.

Mais qu'est-ce qui motive Pierre Gérard à courir encore à cet âge? «Je faisais de la haute montagne mais à 58 ans, j'avais de plus en plus de mal. Alors, j'ai commencé à courir sur les conseils de mon médecin. Jamais de trop longues distances, pas plus de 30 kilomètres. Courir, c'est pour moi l'occasion de passer un agréable moment avec des personnes remarquables. Mais c'est aussi un sentiment de bien-être incroyable. Je cours encore deux fois par semaine, le jeudi et le dimanche matin. Mon médecin me dit que, tant que je peux trottiner, il n'y a aucune raison de m'arrêter.»

Et Pierre Gérard ne s'en prive pas. «Voici quelques années, je faisais toutes les courses du Brabant wallon et même au-delà. J'ai bien aimé aussi les Crêtes de Spa…»

Quel objectif peut-on encore avoir à 91 ans? Pour ses amis, on se demande si on ne préparerait pas un événement lorsque, à 100 ans, Pierre Gérard participera une nouvelle fois aux Crêtes de La Hulpe.

Sa compagne, elle, dit que s'il pouvait, il aimerait mourir en courant… Mais pour le principal intéressé, le plus important est de «vivre au jour le jour et profiter de l'instant présent.»

Pour la petite histoire, ils étaient 367 participants aux Crêtes de La Hulpe (18 km) et 315 pour les petites crêtes (10 km).