RNV Namur a étrenné son écrin erpentois

Les deux équipes féminines du club namurois ont pris leurs marques dans la nouvelle salle du collège d’Erpent.

Michel Boreux
RNV Namur a étrenné son écrin erpentois
Mélissa Lengelé, l’une des nouvelles venues dans l’équipe de P1, prépare sa réception. ©ÉdA – J-Ph. Pickar

Le matricule 1196 a commencé à prendre possession de son nouveau cadre de vie. «On a découvert les installations mercredi dernier, pour un entraînement, avant d'y disputer nos premiers matchs ce samedi, confie la présidente et joueuse de P1, Céline Davister. Cet emménagement avait été initié voici quelques années, par mon prédécesseur. Les travaux terminés, la salle a été homologuée il y a une quinzaine de jours. Depuis la reprise, nous nous préparions dans deux salles d'Éghezée et avons joué nos premières rencontres de championnat à l'extérieur. Nous occupions auparavant le hall de Fernelmont, c'est vrai. Mais en mars-avril, on nous a prévenus que, suite à un problème d'étanchéité dans la structure, entraînant des infiltrations, cette infrastructure ne serait plus mise en location pour y accueillir des compétitions. Le hall d'Erpent est donc arrivé au bon moment.»