Football (P2): Une adjointe pour Boris Lambert à Olne | Le commentaire de Jean-Philippe Hendrikx

Que le football est beau quand il retrouve ses racines. Un vrai terrain en herbe, des conditions difficiles, de l’engagement, du suspense, des buts et des spectateurs qui vivent le match. Ce dimanche, à Olne, tous ces ingrédients étaient réunis. On retrouvait même en tribune ce qui doit être l’adjointe du T1 Boris Lambert. Face aux difficultés affichées par ses troupes, elle n’hésitait pas à y aller de ses conseils avisés: «Je leur ai dit de jouer sur le côté, quand est-ce qu’ils vont écouter!?»«Ils shootent eux, ils y vont.»«Mais tu ne peux pas le laisser tout seul, franchement!» Ou encore: «Regarde, ils vont encore repartir de la même façon et ce sera perdu! Tu vois, j’avais raison!»

Jean-Philippe Hendrikx
Football (P2): Une adjointe pour Boris Lambert à Olne | Le commentaire de Jean-Philippe Hendrikx
©EDA JR Marot

Face à des joueurs qui ne voulaient décidément pas l’écouter – du moins c’est ce qu’elle pensait, notre Corinne Diacre olnoise a préféré jeter l’éponge à la 71e. Et c’est de la buvette qu’elle a suivi la fin de la rencontre qui a vu ses hommes… remonter deux buts et arracher le nul sur le fil. Ouf, le message était quand même passé.