Mikaël Despontin: départ dans trois mois

En route pour son second Dakar, Mikaël Despontin fait le point sur sa préparation à trois mois de cette course internationale.

Amandine GILSON
Mikaël Despontin: départ dans trois mois
Mikaël Despontin se sent déjà prêt. La moto est elle aussi au point… ©Amandine Gilson

«L'impatience est le premier sentiment qui me vient», souffle Mikaël Despontin, qui s'apprête, dès le 2 janvier 2022, à vivre, ou plutôt revivre un événement extraordinaire, le Dakar. À toi mois de l'échéance, voilà l'occasion de faire le point avec le pilote gesvois sur sa préparation et ses ambitions. « Les ambitions sont toujours les mêmes, aller jusqu'au bout. S'il y a un classement, ce n'est que du bonus. Mais je ne veux pas me projeter dans un objectif de résultat car je refuse de me mettre la pression. C'est aussi pour cette raison que je ne participe à aucun rallye de préparation. Je me dis que je vais rouler 9 000 bornes en 14 jours. Je compte utiliser les deux ou trois premiers jours pour me mettre dans le bain», raconte un des six Belges initialement inscrits pour cette édition 2022. Le Dakar, c'est quatorze jours de course, ce qui laisse largement le temps de voir venir les choses. Selon «Mike», il ne faut pas démarrer trop fort. C'est très progressif.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.