Le Marneffois Louis Vervaeke va maintenant pouvoir attaquer

Le coureur de Marneffe a perdu du temps au classement général. Il pourra s'’chapper à nouveau.

Le Marneffois Louis Vervaeke va maintenant pouvoir attaquer
Le Marneffois a perdu du temps mais ce n’est pas grave. ©Photo News
Julien Gillebert

L'étape des Strade Bianche du Tour d'Italie a été très spectaculaire. Un régal pour les téléspectateurs confortablement assis… dans leur fauteuil. Un ressenti bien différent pour tous les coureurs sur le vélo, qui, pour leur onzième étape du Giro, ont pédalé dans la poussière des difficiles secteurs non asphaltés de Toscane. Louis Vervaeke n'y a pas passé une bonne journée. Le coureur installé à Marneffe s'est classé soixante-neuvième, à quasiment dix-neuf minutes du vainqueur. Il a perdu douze places au classement général, passant du quatorzième au vingt-sixième rang. «Nous avions une voiture de notre équipe à l'avant de la course, derrière l'échappée, et j'ai eu peur de ne pas avoir assez de ravitaillement pour cette difficile journée», commente le coureur d'Alpecin-Fenix. «J'ai alors mangé un peu trop vite au début. Mais je n'ai pas bien digéré. J'ai souffert de problèmes d'estomac quand nous sommes arrivés sur les premiers secteurs. J'étais encore avec le groupe des favoris, mais j'avais envie de vomir.»