Thomas Degand: « J’arrête mais ce sera long à digérer »

Non gardé par Intermarché-Wanty-Gobert, Thomas Degand a annoncé cette semaine qu’il mettait contraint et forcé un terme à sa carrière de cycliste professionnel, faute d’employeur.

Loïc Defoort
Thomas Degand: « J’arrête mais ce sera long à digérer »
Thomas Degand s’échappe définitivement du peloton professionnel qui ne roule plus après lui, malheureusement. ©AFP

Au fil des reconductions et d’un recrutement qui est allé bon train, on s’était inquiété et fait une raison: il n’y aurait pas de dixième saison chez Wanty pour Thomas Degand. Une équipe à laquelle il n’a été infidèle que pour aller tenter sa chance chez IAM, au plus haut niveau. Une équipe avec laquelle le Bois-de-Lessinois a gravi tous les échelons jusqu’au tout dernier, le World Tour qui se refuse à lui. De façon injuste! Car le coureur de 34 ans mérite mieux que cette fin de carrière abrupte. En fin de contrat, mis sur la touche par une équipe qu’il faut désormais appeler Intermarché-Wanty-Gobert, notre régional tourne une page importante de sa vie avec un fameux goût amer en bouche.