Les conditions pour remettre un match? L’ACFF explique tout

L’ACFF s’est positionné sur les conditions pour remettre un match. Avec un pré-requis: un certificat médical. Notamment.

Anthony Rizzi
Les conditions pour remettre un match? L’ACFF explique tout
L’ACFF a donné son point de vue… ©imagesports. be

À quelques heures de la reprise en provinciales, l’ACFF a tenu à préciser sa position et son modus operandi en cas de Covid.

«Un match doit être remis dès qu’un cas positif est confirmé au sein de la bulle de l’équipe (un joueur ou un entraîneur de l’équipe). La demande de remise se fait auprès du secrétariat compétent qui prévient l’équipe adverse et les responsables de l’arbitrage.

Pour obtenir la remise de la rencontre, une copie du certificat médical individuel du membre contaminé doit être envoyée au secrétariat de la compétition endéans les trois jours suivant la date de l’attestation médicale en question. En cas de non-respect de cette formalité, l’équipe se verra infliger un forfait.

Cette mesure, et donc le report, ne sera pas valable si le test positif provient de l’entourage d’un joueur ou de l’entourage d’un entraîneur.

• Le club est obligé de communiquer à la Fédération qu’un membre d’une équipe est positif au Covid-19. La remise des rencontres est obligatoire;

• Le reste de l’équipe doit se faire tester et est placé en quarantaine durant 14 jours. Si ces tests sont négatifs, le reste de l’équipe (sans le joueur positif donc), peut continuer à s’entraîner mais uniquement au sein de sa bulle, et sans avoir de contact extérieur à sa bulle;

• Les matchs à reporter concernent ceux qui devaient être joués durant cette quarantaine, c’est-à-dire, le jour où le test est effectué + 13 jours. Aucune remise ne sera acceptée pour un match devant se dérouler au-delà de cette période;

• Les matchs remis devront être rejoués le plus tôt possible et ils seront reprogrammés par le comité compétent.»