Quand le Covid s’invite au foot

Les clubs doivent s’adapter aux nouvelles règles sanitaires et tout le monde semble l’accepter.

Julien MARET
Quand le Covid s’invite au foot
Suray (en bleu) a dû passer un test Covid. ©ÉdA – 50836928311

Covid-19 oblige, de nombreuses réglementations sont entrées en vigueur dans de nombreux secteurs et notamment dans le milieu du football. Si les rencontres de coupes ont déjà été postposées, les matches amicaux vont bon train. Les clubs ont pris des mesures sensiblement pareilles mais certains vont plus loin dans la prévention comme à Couvin-Mariembourg. «Tout joueur de plus de 12 ans qui revient de l'étranger doit passer un test de dépistage au Covid-19 et apporter l'attestation au directeur technique, Fabrice Lebrun, pour pouvoir reprendre les séances d'entraînement, explique le responsable communication du club, Ludovic Hanicq. C'est ainsi que quatre joueurs de l'équipe de D2, qui revenaient de vacances, ont dû passer ce test à la demande du coach, Gabor Bukran.» Et pour le moment, aucun cas positif n'a été décelé au sein du club fagnard où des mesures sont à respecter au sein des infrastructures de Couvin et de Mariembourg. «Le masque est obligatoire tant que nous ne sommes pas assis à une table au sein de la buvette. De plus, comme pour l'Horeca, toute personne doit mentionner ses coordonnées. Au bord du terrain, du gel hydroalcoolique est présent. Si les distanciations sociales de 1,5 mètre sont respectées, on peut retirer le masque. Le week-end dernier, pour le match de la P3 face à Surice, c'est près de 200 personnes qui étaient présentes et tout s'est déroulé comme il le faut. »