Trop d’équipes régionales en P2: qui devra jouer en P2B?

Alors que les propositions de séries sont attendues, la composition de la future P2C s’assimile à un véritable casse-tête pour le comité provincial.

David BARTHOLOME

La saison est à peine finie que nos clubs sont déjà tournés vers la suivante, guettant avec impatience la composition des séries pour la saison 2019-2020. Et si pour certains, le championnat dans lequel ils évolueront ne fait pas l’ombre d’un doute, l’inconnue est totale pour d’autres. Cette année peut-être plus encore qu’à l’accoutumée puisque les montées conjuguées de Battice, Heusy, Olne, Rocherath et Faymonville portent à 19 le nombre d’équipes susceptibles d’évoluer en P2C. Avec seulement 16 places disponibles, l’équation s’annonce compliquée à résoudre pour le comité provincial. Dans un premier temps, elle semble en tout cas sceller d’office l’avenir d’Olne qui, sauf immense surprise, devrait être versé en P2B. Pour le reste, 18 clubs peuvent prétendre jouer en P2C. Il y aura donc inévitablement deux déçus.