Arthur Theate, un régional qui avait le sourire

Originaire de Soumagne, Arthur Theate (photo ci-contre) était en quelque sorte le régional de l’étape ce samedi, du côté de Genk.

Arthur Theate, un régional qui avait le sourire

À bientôt 19 ans, ce solide arrière-latéral n’est autre que le petit-fils de Nicolas Maréchal et le fils de Jean-Michel Theate, deux figures bien connues du football liégeois (CS Sprimont, RFC Liégeois, FC Vaux, Chaudfontaine, notamment). De son côté, Arthur est un ancien du Kehrweg. Plus jeune, il y a passé trois ans en provenance de Melen, avant de filer à Genk, puis au Standard de Liège et enfin de revenir chez les Limbourgeois où il dispose d’un contrat pro jusqu’en 2021. «C’était particulier pour moi puisque j’ai joué à Eupen. Petit, on rêve de jouer dans le stade. Avec cette finale j’ai eu la possibilité de le faire, mais avec un autre club. C’était spécial d’autant que je connais et j’apprécie pas mal de monde ici à Eupen» confie le joueur qui estime que son équipe a fait la différence en «restant calme et en faisait bien circuler le ballon». La victoire en Coupe de Belgique U21 en poche, Arthur Theate n’oublie pas que le chemin reste encore long pour lui du côté de Genk. «Jouer un jour en équipe première, c’est le rêve de tous les jeunes qui portent le maillot de Genk. J’aimerais y arriver et faire mon trou dans ce club que j’aime vraiment, mais il reste beaucoup de travail pour ça», ajoute-t-il, lucide.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...