De la glace américaine au gazon namurois

L’accession à la DH a poussé Namur à recruter à l’étranger. Dont Carly Bennett (23 ans) qui débarque du Michigan, avec une technique particulière.

Vincent Blouard
De la glace américaine au gazon namurois
Carly Bennett (en rouge) devance Raymackers (Watducks). ©ÉdA – Frédéric de Laminne

L'accent ronronnant, le sourire contagieux, Carly Bennett semble avoir trouvé ses marques à Namur. L'Américaine vit pourtant sa première expérience loin de chez elle. «L'année passée, je suis simplement passée par Bruxelles (NDLR: où elle a découvert les bières spéciales sur la Grand-Place) après avoir rendu visite à une amie aux Pays-Bas, raconte la joueuse, installée à une table du club-house après la défaite contre le Waterloo Ducks, dimanche. Je suis arrivée ici via un ami proche de mon coach aux États-Unis qui a envoyé des vidéos.»