Trois cents jeunes unis à Tournai dans leurs espoirs de paix

Les élèves de tous les réseaux, ainsi que les étudiants de Bara n'avaient qu'un thème à partager: " Nous voulons la paix ". Une idée associée concrètement à un monument afin que tous, dans le futur, n'oublient pas.

É.B.
 Très nombreux, motivés, apportant des fleurs ou leurs mots d'espoir, ils n'oublieront pas leur "Devoir de mémoire".
Très nombreux, motivés, apportant des fleurs ou leurs mots d'espoir, ils n'oublieront pas leur "Devoir de mémoire". ©ÉdA

Les autorités civiles, militaires, patriotiques, politiques, le consul honoraire de France, leur ont montré la voie, que ce soit P. Bauters "défendre le droit dont vous serez les gardiens"; E. Lima Da Conceicao "Pensez aux morts et défendez la paix"; J.-F. Letulle "Ailleurs, des enfants meurent de la guerre"; V. Braekelaere "Gardez la mémoire des victimes pour vaincre la violence".

Leur conception de la paix

Huit écoles ont défini leur conception de la paix "Espoir, amitié, union, entraide, joie, partage, respect des idées, des différences, harmonie, vivre ensemble, refus de la violence, bonheur, amour de la nature, faune et flore".

Un monde idéal, symbolisé par des fleurs mais surtout, au pied du monument aux morts, ces dizaines de jeunes sensibilisés à leur "Devoir de mémoire".

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...