Le petit tournaisien non illustré, un nouveau journal satirique en ville : "il y a toujours de la place pour le foutage de gueule"

Avis aux nostalgiques de Subjectif Lune, la plume acérée d’Yves-François Viaene (mais pas que) sert un nouveau journal satirique local: le petit tournaisien non-illustré.

Antoine Pontrandolfi
 Un édito sur la rue Saint-Martin, évidemment.
Un édito sur la rue Saint-Martin, évidemment. ©- EDA

Naguère, il se faisait appeler "Moulin", du moins du temps de Subjectif Lune. Aujourd’hui, point de sobriquet mystérieux. Cinq ans après le quatrième et dernier numéro du journal satirique tournaisien, Yves-François Viaene a repris du service, sous le pseudonyme qu’il utilise aussi en temps qu’auteur de romans. Yvan Finally s’est associé à deux autres plumes (Mister Leake Street et Madsky) pour éditer un nouveau titre, toujours aussi satirique mais beaucoup moins illustré… ou pas du tout en fait. "Je suis toujours éditeur irresponsable", confie le Tournaisien.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...