"Le millésime d'une rencontre", critique gagnante du Clip-Clap au Tournai Ramdam festival

Voici la critique qui a remporté le premier prix du concours Clip-Clap 2023 dans le cadre du Ramdam festival.

Audrey Ronlez

Bouleversant et captivant sont les mots qui décrivent le mieux le long-métrage. La réalité et les différences entre les quartiers huppés et les cités parisiennes encadrent cet amour impossible entre Léo et Nora: jusqu’où la passion amoureuse peut-elle mener ?

Seize ans est un âge clé de l’adolescence: c’est à cette période que la maturité se développe. Cette facette de la vie est très bien représentée ici, le cadrage nous met en relation directe avec les personnages. Grâce à cela, des émotions fortes nous sont transmises par une douce violence. La maturité des personnages rend ce film plus adulte qu’on ne le pense ; un passage laborieux vers cet âge.

Malgré une trame d’histoire "classique", Philippe Lioret a réussi à réinventer ce drame pour en faire des Roméo et Juliette modernes ; religion, famille,… beaucoup de choses empêchent Léo et Nora de s’aimer librement. À la manière de Shakespeare, les familles ne s’aiment pas ; c’est également cette histoire que la caméra nous fait suivre. Racisme, règlements de compte, nous montrent que la vie n’est pas toujours si bien qu’elle parait. Le drame passionnel est d’une certaine manière vulgarisée: les mises en scène si connues du dramaturge sont utilisées de manières différentes mais gardent une profondeur intense.

Comme cité précédemment, ce film est bouleversant et captivant ; il y a longtemps que je n’avais plus été enivrée à ce point au cinéma. Les rebondissements en tout genre rythment le long-métrage ce qui nous empêche de quitter l’écran des yeux. Ces rebondissements peuvent être vus comme une sensibilisation à certains sujets et aux options qui s’ouvrent à nous si nous sommes malheureusement concerné(e)s: une réalité bouleversante.

En conclusion, une bouteille de vin perdue peut changer toute une vie, profitons du moment présent car tout comme Nora et Léo, tout peut basculer sans prévenir. Ce film intense et puissant nous amène à cette question: sommes-nous réellement maîtres de nos vies ?

1er prix: Deltour Violette, 6e B au Collège Notre-Dame de la Tombe à Kain.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...