Coups de cœur des guides de Tournai (03/50): la châsse Notre-Dame, quelle belle âme !

La châsse Notre-Dame, c’est l’une des sept merveilles de Belgique. Elle est l’œuvre de Nicolas de Verdun, immense orfèvre du monde médiéval.

Jean-Pierre Foucart
 La châsse Notre-Dame date du tout début du XIIIe siècle.
La châsse Notre-Dame date du tout début du XIIIe siècle. ©- 

Vous avez sans doute eu l’occasion de l’admirer lors de l’une de ses sorties annuelles. Portée traditionnellement par les Gantois lors de la procession de septembre, elle déambule fièrement dans les rues de Tournai. Par beau temps ce coffre précieux recouvert de cuivre argenté et doré scintille sous les rayons de soleil.

Je vous invite à pousser la porte de la salle du trésor de la cathédrale pour contempler de plus près ce chef-d’œuvre, une des sept merveilles de Belgique (1), qui contient les reliques des principaux saints vénérés dans le diocèse. Émerveillement et émotion garantis.

Émerveillement devant ce joyau réalisé par Nicolas de Verdun le plus grand orfèvre du monde médiéval occidental. Il a notamment participé à la réalisation de la châsse des rois mages de Cologne et façonné le magnifique retable de l’abbaye de Klosterneuburg près de Vienne.

Lorsqu’en 1200 l’évêque Étienne lui passe commande il est au sommet de son art. Il s’en donne à cœur joie. Sur le coffret en bois, l’âme de la châsse, il applique des lames de cuivre qu’il martèle, repousse, cisèle, sur lesquelles il incruste des émaux, des pierreries, des ornements estampés, de l’or et de l’argent.

Coups de cœur des guides de Tournai (03/50): la châsse Notre-Dame, quelle belle âme !

Admiration devant l’harmonie de l’ensemble, le sens des proportions, le souci des détails ornementaux, l’extrême souplesse des étoffes, l’élégance des drapés, la finesse des colonnettes, la perfection des émaux, l’expression réaliste des personnages mis en scène.

C’est la vie de Marie et celle du Christ qui nous sont racontées en quatorze épisodes. Chaque scène se développe dans un espace clos, une niche de laquelle les acteurs semblent vouloir s’échapper. Les personnages s’animent, s’expriment à travers leur silhouette, leurs mains, leurs regards. Ils communiquent. Ils bougent. Ils sont humains et vivants.

Vivants ? Peut-être le sont-ils vraiment ? Le soir quand le gardien du trésor éteint les lumières Marie et sa cousine Élisabeth sortent de leur niche et dialoguent… "As-tu vu le regard émerveillé de l’enfant quand le guide a dit que nous étions vivantes ?"

(1) Établie en 1978 par une équipe d’experts autour d’Arthur Haulot, la liste des sept merveilles de Belgique comprend l’Agneau Mystique (Gand), les fonts baptismaux de Saint-Barthélemy (Liège), la Descente de Croix de Rubens (Anvers), la Chute d’Icare de Breughel (Bruxelles), le reliquaire de sainte Ursule (Bruges), le trésor d’Hugo d’Oignies (Namur) et la châsse Notre-Dame (Tournai)

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...