Olivier Vandecasteele: deux autocars ont rejoint la manifestation de Bruxelles depuis Tournai, sa ville d’origine

La mobilisation ne faiblit pas, que du contraire, afin de réclamer la libération d’Olivier Vandecasteele , arrêté puis emprisonné arbitrairement en Iran depuis le 24 février 2022. Ce dimanche, quelque 140 personnes réunis à Tournai ont rejoint en bus le grand rassemblement de soutien à l’humanitaire.

Pierre-Laurent Cuvelier

Du citoyen lambda jusqu’au plus haut niveau de l’État, là où se joue le sort du travailleur humanitaire tournaisien, personne n’est indifférent à sa situation dramatique. L’homme a, pour rappel, été condamné à 40 ans de prison et à 74 coups de fouet à l’issue d’un simulacre de procès. Les actions et marques de soutien ne cessent de se multiplier ces dernières semaines.

Ce dimanche après-midi, un nouveau rassemblement pacifique va se mettre en route sur la place de l’Albertine à Bruxelles, sous la houlette de l’ONG Amnesty International et de la famille d’Olivier Vandecasteele. Les participants viendront exprimer leur désarroi, leur colère avec la volonté de continuer à mettre la pression pour sortir le Belge de la cellule dans laquelle il croupit.

Dans sa ville d’origine, Tournai, quelque 140 personnes ont embarqué dans des autocars en vue de rejoindre la manifestation dans la capitale. Deux départs étaient organisés peu avant midi, depuis la Plaine des Manœuvres et la concession automobile des parents d’Olivier Vandecasteele.

Dans les deux bus mis à disposition gracieusement par deux autocaristes de la région (Leroy et Jumbo Tourisme), on retrouvait des membres de la famille, des amis, des connaissances mais aussi des citoyens touchés par la cause.

« Le mouvement grandit. Ça nous réchauffe le cœur »

"Depuis plusieurs semaines, le mouvement de soutien grandit, ce qui nous réchauffe le cœur. On voit que toute la Belgique est derrière nous, confie Mathilde Voet, la petite-cousine du travailleur humanitaire. On espère bien entendu que les choses bougent en faveur d’une libération d’Olivier, qui doit supporter des conditions de détention indignes depuis de longs mois."

Au cœur de la foule réunie place de l’Albertine, Jacques Théron a également fait le déplacement en bus depuis Tournai. "J’assiste à tous les événements pour dénoncer, comme tout le monde, l’injustice dont est victime Olivier Vandecasteele dans ce pays totalitaire", nous dit ce citoyen de la Cité des cinq clochers, qui connaît bien ses proches. "Je ne suis pas simplement le thérapeute du papa d’Olivier ; j’ai beaucoup d’affection pour la famille, avec qui j’ai noué des liens d’amitié. Olivier, je l’ai croisé à l’une ou l’autre occasion chez ses parents. C’est un garçon charmant qui ne pense qu’à aider les autres."

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...