"A cheval sur le dos des oiseaux" la pièce de Céline Delbecq, à la Maison de la culture de Tournai

Venue d’un quotidien trop réel pour être inventé, la pièce de Céline Delbecq épingle la détresse des invisibles.

Françoise LISON
 Carine Bielen donne corps à une tragédie d’aujourd’hui, la relégation.
Carine Bielen donne corps à une tragédie d’aujourd’hui, la relégation. ©Photo Alice Piemme

Carine Bielen n’a pas tout pour être heureuse, ni pour sombrer dans des eaux plus noires encore. Dès l’enfance, elle a connu la vie en institution, l’instabilité, la marge, comme ses frères et sœurs. Si aujourd’hui elle dispose d’un logement, pour son jeune fils et elle, la solitude lui pèse, l’exclusion l’englue.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...