Rétrospective : des orages d’une rare violence et de nombreux dégâts, en mai dernier

Des intempéries, accompagnées de grêlons de la taille de balles de ping-pong, ont semé le chaos et provoqué d’énormes dégâts un peu partout en Wallonie picarde, le 19 mai 2022.

Pierre-Laurent Cuvelier
 Les serres de la Maison Lepoivre, à Meslin-l’Évêque, transpercées par une tempête de grêle. Tout a été détruit, y compris les fleurs cultivées au sein des installations.
Les serres de la Maison Lepoivre, à Meslin-l’Évêque, transpercées par une tempête de grêle. Tout a été détruit, y compris les fleurs cultivées au sein des installations. ©- 

Ce sont des images de désolation auxquelles il va falloir s’habituer à l’avenir, en raison du dérèglement climatique. Le jeudi 19 mai est une date qui restera gravée dans la mémoire des habitants de notre région, surpris par la brutalité des orages.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...