Deux fermes de Tournai récompensées par le prix Hainaut horizons: La Ferme du Buis et la Chèvrerie de la Croix de la Grise

La Ferme du Buis (Barry) et la Chèvrerie de la Croix de la Grise ont été saluées par la Province du Hainaut pour leurs initiatives qui s’inscrivent dans le cadre du développement durable.

La Rédaction de L'Avenir

Chaque année, la Province de Hainaut organise le Prix Hainaut horizons afin de mettre en lumière les initiatives hainuyères qui s’inscrivent dans une perspective de développement durable et qui ont réussi l’intégration, au quotidien, des aspects sociaux, environnementaux, économiques et de participation citoyenne, dans des projets viables. "Notre souhait est que ces initiatives concrètes puissent servir de modèle et s’étendre sur l’ensemble du territoire provincial, puis national", relève la Province de Hainaut qui entend "soutenir la transition vers une économie efficace dans l’utilisation des ressources, juste socialement et porteuse de sens."

Pour cette 9e édition, trois finalistes étaient en lice: d’une part, deux fermes de la région de Tournai (la Chèvrerie de la Croix de la Grise, située à Havinnes et la Ferme du Buis située à Barry), et d’autre part, La Renarde (entreprise de textiles zéro déchet, située à Thuin).

 Pierre et Véronique Cossement-Monart de la Ferme du Buis.
Pierre et Véronique Cossement-Monart de la Ferme du Buis. ©Com.

Et c’est finalement la Ferme du Buis (Barry) a remporté le Prix Hainaut horizons. Le jury a relevé la volonté de Pierre et Véronique Cossement-Monart d’avoir pris leurs distances vis-à-vis d’une agriculture classique, tournée vers les besoins de l’agro-industrie, peu respectueuse du vivant et des cycles naturels. Depuis plus de 10 ans, ils produisent en bio des légumes de saison, des produits laitiers et des farines.

 Vincent Delobel de la Chèvrerie de la Croix de la Grise.
Vincent Delobel de la Chèvrerie de la Croix de la Grise. ©Com

La Chèvrerie de la Croix de la Grise (Havinnes) a également été saluée par le Prix des Étudiants (ex aequo avec La Renarde) et le Prix du Public. Vincent Delobel y élève une septantaine de chèvres laitières, de manière bio, et en autonomie alimentaire complète. Il accueille également de nombreux enfants, dans le cadre de sa ferme pédagogique, pour partager sa passion et les sensibiliser aux enjeux sociaux et environnementaux soutenus par l’agriculture.