Nouvelle gérance pour L’Empereur, à Vezon

Depuis le 8 juillet, le seul (et unique) café de Vezon a rouvert ses portes. Derrière le comptoir : Ludivine et Giovanni.

Barbara HERPOEL
 Karaoké, festivités pour Halloween, marché de Noël: Ludivine ne manque pas d’idées pour dynamiser le lieu.
Karaoké, festivités pour Halloween, marché de Noël: Ludivine ne manque pas d’idées pour dynamiser le lieu. ©ÉdA

Au sens propre comme au figuré, Ludivine Farvacque (soutenue par son mari Giovanni Diricq) s’attelle à dépoussiérer l’enseigne du café de L’Empereur de Vezon (NDLR: bâtiment existant, de mémoire de Vezonnien, depuis 1822). Au-delà du fait d’être un café de village (comme il en reste peu), le couple a l’ambition d’élargir l’offre de service pour que l’établissement devienne la plateforme tournante du village. "Enseignante en boulangerie-pâtisserie sous un titre en pénurie, j’ai perdu mon travail en 2020 après la crise sanitaire. Un couple d’ami nous a informés de la mise en location du café. Une opportunité à saisir pour moi, qui souhaitait depuis longtemps ouvrir mon propre commerce", explique la nouvelle gérante en reconversion professionnelle.